Emilia Clarke, au bord de la mort après ses ruptures d’anévrisme, entre deux tournages de Game of Thrones


Elle est la Mère des dragons, Daenarys Targaryen, dans la série Game of Thrones, dont le lancement de la saison 8, ultime saison, aura lieu la semaine prochaine. Dans la vie, elle est Emilia Clarke, une jeune britannique propulsée au rang de star mondiale grâce à la série dont elle est l’une des héroïnes. Celle qui parait invincible à l’écran, a connu de graves soucis de santé, alors qu’elle venait tout juste de tourner dans la saison 1 de la série. Si elle avait déjà évoqué ses soucis de santé, jamais elle n’avait révélé autant de détails ainsi que les photos chocs de ses hospitalisations. Une grande force a été nécessaire à l’actrice pour cacher à l’écran les séquelles de ces deux ruptures d’anévrisme. Dans la vidéo, regardez les photos d’Emilia Clarke, alors qu’elle était menacée par la mort.

> À lire aussi : Emilia Clarke : ses révélations glaçantes sur ce qu’elle a subi sur le tournage de Game Of Thrones…

Après le tournage de la première saison de GoT, Emilia Clarke a fait une rupture d’anévrisme

En pleine promo de la nouvelle saison de Game of Thrones, Emilia Clarke, 32 ans, a dévoilé pour la première fois des photos d’elle à l’hôpital, alors qu’elle était interviewée dans l’émission Sunday Morning de CBS. Elle a raconté comment ses deux ruptures d’anévrisme l’ont complètement changée. En 2011, après le tournage de la saison 1 de Game of Thrones, l’actrice n’avait encore que 24 ans, lorsqu’elle a eu sa première rupture d’anévrisme. L’hémorragie s’est produite alors qu’elle vivait une phase transitoire entre son statut d’actrice de petits rôles à celui de star, une période difficile à gérer d’un point de vue émotionnel. Mais selon, le plus difficile fut lors de la deuxième rupture d’anévrisme. « La première fois était difficile, mais la seconde fois, j’ai trouvé cela encore plus dur de rester optimiste ».

> À lire aussi : Emilia Clarke raconte son audition pour Game of thrones, et ce n’est pas du tout ce qu’on imaginait !

Les séquelles pouvaient affecter son langage et sa mémoire

Quand une partie du cerveau n’est plus irrigué pendant une minute, cette partie meurt rapidement. Malheureusement, c’est ce qui est arrivé à Emilia Clarke lors de la deuxième rupture. Lorsque les médecins ont vu que son cerveau n’étaient plus irrigué, ils ont su que cela allait l’affecter d’une manière ou d’une autre. Cela pouvait influencer sa capacité de concentration, mais aussi, pourquoi pas altérer sa vision. « Moi je dis toujours, (que ça explique) mes critères pour les hommes », dit-elle en plaisantant, durant son interview sur CBS. « Pendant longtemps, j’ai pensé que ça avait atteint ma capacité à jouer la comédie… c’est qui était de la paranoïa totale ».

> À lire aussi : Emilia Clarke (aka Daenerys Targaryen) métamorphosée pour l’ultime saison de Game of Thrones !

Emilia Clarke voulait qu’on la débranche

Peu de temps après son premier anévrisme, elle a dû reprendre la direction des studios et attaquer le tournage de la deuxième saison. C’est son personnage au caractère fort qui lui a donné le courage de se battre. Le rôle de Daenarys Targaryen est celui d’une « dure à cuire qui traverse le feu. C’est ça qui m’a permis de ne pas penser à ma propre mortalité. » Durant l’interview, elle raconte également comment sa première hémorragie cérébrale s’est déclenchée pendant une séance de sport avec son coach. Elle a été emmenée d’urgence à l’hôpital, où on lui a découvert une hémorragie méningée. Ne sachant pas encore les séquelles que lui provoquerait l’attaque, elle a pensé au pire. « Durant les moments difficiles, je voulais que l’on me débranche. J’ai demandé aux médecins de me laisser mourir. Mon travail, tout le rêve de ma vie, était basé sur le langage et la communication. Sans cela, j’étais perdue ».

> À lire aussi : L’incroyable boulette de Maisie Williams qui spoile peut-être la saison 8 de Game of Thrones !

C’est son personnage qui lui a donné la force de se battre

Après la première attaque, les scanners ont permis de découvrir un deuxième anévrisme de l’autre côté qui pouvait éclater à tout moment. En pleine tournée de promotion et devant enchainer les tournages, elle n’a pas été opérée. C’est à la fin du tournage de la saison 3 qu’on a remarqué que la complication avait doublé de volume et une opération s’est imposée. Cette opération s’est très mal déroulée et il a fallu en reprogrammer une deuxième d’urgence. Durant cette période, elle est restée un mois durant à l’hôpital, impactant son moral et la plongeant dans la dépression. Elle faisait des crises d’angoisse et se retrouvait seule avec elle-même. Pour conclure son interview avec Stephen Colbert, Emilia Clarke raconte comment elle a tout fait pour que ses capacités mentales et intellectuelles soient tout le temps suscitées. Continuellement, elle récitait ses répliques de Game of Thrones, obligeant même sa mémoire à se rappeler de ses répliques en langue dothraki, le langage fictif qu’elle parle dans la série.

emilia clarke rupture d'anévrisme photos

Crédits : CBS, Instagram/emilia_clarke, Giphy 

> À ne pas manquer : Le générique de Game of Thrones reproduit avec 2750 biscuits Oreo

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 14 Avr 2019
0