Une crèche refuse d’inscrire une petite fille malformée car elle risquerait de faire peur aux autres enfants

Sofya Zakharova est née avec une malformation du crâne. Cette fillette de deux ans a une tête à l’apparence inhabituelle à cause de sa difformité crânienne, une apparence jugée effrayante par les responsables de la crèche où ses parents souhaitaient l’inscrire. Le personnel de l’établissement a refusé à la jeune maman qu’elle puisse l’inscrire, jugeant que sa tête effrayerait les autres enfants.

> À lire aussi : À cause d’une terrible malformation, le crâne fendu de ce garçon de 6 ans ne cesse de s’agrandir et mesure déjà 10cm de profondeur

Une petite fille avec une malformation crânienne se voit refuser le droit d’aller à la crèche

Dans la République de Bachkirie, en Russie, une mère est en colère après avoir reçu le refus d’une crèche d’inscrire sa fille dans l’établissement. Lorsqu’elle s’est rendue dans la crèche en question pour inscrire Sofya, on lui aurait répondu : « D’abord, vous devez la faire opérer afin qu’elle puisse aller à la crèche comme un enfant normal ». La maman de Sofya était dévastée en entendant la manière dont on parlait de sa fille. Comme le confirme une pédopsychiatre qui a été interrogée par la presse locale : « Au plus tôt elle aura des expériences et des interactions avec les autres, au plus simple ce sera pour elle de gérer la façon dont elle devra s’habituer à vivre ».

> À lire aussi : À cause de sa malformation, les parents de ce petit garçon pensaient qu’il ne fêterait jamais son premier anniversaire…et pourtant…

Les autorités ont été mises au courant de l’incident

L’association Rainbow of Goodness a décidé de venir en aide à la famille, qui vit dans une situation de pauvreté. Les autorités de Bachkirie ont entendu parler de ce cas de discrimination et comptent bien aider la famille à également trouver un logement. « Il est évident que les droits de cette enfant et des parents ont été violés, et il y aura à présent des poursuites légales adéquates », a déclaré un porte-parole du gouvernement. Svetlana Zakharova peut donc être rassurée, son histoire a été entendue et il est fort probable que les autorités s’arrangent pour trouver un établissement qui accepte d’accueillir sa fille, malgré sa déformation du crâne.

> À lire aussi : Une école de cuisine refuse l’inscription d’un nain car il pourrait faire trébucher ses camarades dans la cuisine

Crédits : CEN

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 29 Sep 2019
0