Coronavirus : pic fin mai et déconfinement mi-juin ? Les prévisions très alarmistes de cette étude inquiètent les Français

Le confinement est décrété en France depuis le 17 mars 2020. Depuis ce jour, les français attendent patiemment la levée de cet isolement drastique. Pour le moment, aucune information officielle affirme une potentielle date de sortie. Mais une étude américaine du Boston Consulting Groupe apporte les premières prévisions de sortie du confinement des français. Retour sur cette étude. Découvrez dans la vidéo ci-dessous les résultats de cette recherche:

À lire aussi: Coronavirus : le président du conseil scientifique donne son estimation de la date de sortie de confinement

Une hypothèse de sortie émise pour la fin juin

Ce document donne une analyse de l’évolution de l’épidémie de covid-19 dans plusieurs états du monde, dont la France.

Dans cette étude, plusieurs informations sont frappantes. En effet, le Boston Consulting Groupe avance une date de sortie de confinement ainsi qu’une période d’atteinte du pic épidémique dans plusieurs pays.

En France, l’étude affirme que la levée du confinement devrait avoir lieu, au plus tôt, au cours de la deuxième semaine du mois de juin et au plus tard au cours de la quatrième semaine du mois de juillet. 

De plus, les résultats de cette recherche apportent des éléments de réponses concernant la date du pic épidémique en France. L’étude rapporte que ce pic est attendu au cours de la troisième semaine du mois de mai. Il y a donc encore un bout de chemin à parcourir.

Ces résultats inquiètent et ont suscité une grande émotion du public. L’entreprise a donc rappelé, une nouvelle fois, que ces résultats devaient être appréhendés avec précaution. 

Des résultats qui ne doivent pas être pris au pied de la lettre

La publication de ces résultats a entraîné des réactions fortes du public. L’entreprise a donc dû préciser la lecture de sa recherche.

Déjà, au début de la présentation, le groupe avait spécifié les précautions à prendre lors de la lecture de ces résultats. En effet, cette présentation “n’était pas destinée à constituer un avis médical ou sécuritaire et ne devait pas être considérée comme une recommandation formelle” . 

Mais face aux vives réactions provoquées par la publication de l’étude, le Boston Consulting Groupe a publié un communiqué de presse pour préciser, une nouvelle fois, les précautions à prendre lors de la lecture de ce document. En effet, elle rappelle que ces résultats datent “d’il y a plus d’une semaine” et constituaient une hypothèse d’évolution de l’épidémie. Il ne s’agit en aucun cas d’un avis officiel. 

Ces résultats ne sont donc pas à prendre au pied de la lettre. 

Source: Epidemic Projections.

À lire aussi: Une nouvelle vague de contaminations de coronavirus à l’automne prochain est probable (Vidéo)

 

 

Publié par Salomee le 08 Apr 2020
0