Elle veut devenir paraplégique alors qu’elle est en très bonne santé !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Elle veut devenir paraplégique

Chloé Jennings-White est une chimiste âgée de 61 ans et qui a un drôle de rêve. Malgré sa santé de fer, Chloé souhaite plus que tout devenir paraplégique. Non vous ne rêvez pas. Tandis que certaines personnes souhaitent à tout prix regagner l’usage de leurs jambes, cette femme rêve d’en perdre l’usage. Elle vit actuellement à Salt Lake City, en Amérique. Et depuis plusieurs années, elle utilise des attelles destinées à bloquer ses genoux et l’empêcher de marcher. Vous l’aurez deviné, elle se déplace donc en fauteuil roulant, malgré le fait que ses jambes fonctionnent parfaitement. Un reportage à été fait au sujet de son cas très particulier et vous pouvez le découvrir dans la vidéo juste au dessus.

 

Lorsqu’elle doit faire face à des escaliers, Chloé se lève de son fauteuil pour le moment. Mais bientôt, elle espère pouvoir changer cela. En effet, depuis quelques temps, cette chimiste cherche activement un médecin qui serait d’accord pour l’opérer et lui retirer l’usage de ses jambes. Ce qui signifierait qu’elle deviendrait paraplégique pour le restant de ses jours. Et d’après ses dires, c’est son rêve depuis qu’elle est toute petite…

 

Un rêve étrange

En 2008, certains médecins, très intrigués par Chloé, se sont intéressés à son cas et ont découvert quelque chose. Elle souffrirait en réalité de « transcapacité« , connu aussi sous le nom de « trouble identitaire de l’intégrité corporelle ». Et cette hypothèse est en effet plausible. Lorsqu’elle était petite Chloé Jennings-White a eu un accident à vélo. Elle a faillit être paralysée à tout jamais. Et Chloé regretterait apparemment que cet accident n’ait pas été plus grave. Quelques temps plus tard, la tante de Chloé est devenue paraplégique, et c’est apparemment à ce moment-là que la chimiste commença à rêver de devenir comme elle. Drôle de rêve, pas vrai ?

Ce trouble dont souffre Chloé est extrêmement rare et « pousse les individus en bonne santé à vouloir devenir handicapés« . Mais malgré les multiples refus qu’elle a essuyé, Chloé continue de chercher un médecin qui serait d’accord pour l’opérer. Mais d’après les spécialistes, aucun médecin saint d’esprit ne serait d’accord pour lui retirer l’usage de ses jambes.

Publié par Jeanne Tilly le 10 Mai 2018