“En France, la seconde vague arrive massivement” : les propos inquiétant d’un épidémiologiste

L’épidémiologiste et député allemand, Karl Lauterbach, s’inquiète d’une importante augmentation de pandémie de la Covid-19 en France. Selon lui, le nombre de décès lié au coronavirus devrait très bientôt augmenter.

Une forte augmentation des cas positifs à la Covid-19

Depuis plusieurs jours maintenant, le nombre de cas positifs à la Covid-19 a fortement augmenté. En effet, Santé publique France, recense chaque jour plusieurs milliers de cas positifs. Selon l’agence nationale, il y avait hier 4 203 nouveaux cas ainsi que 25 décès en hôpital. De plus, le nombre de départements classés “zone active de circulation du virus” (ZCA) augmente rapidement. Les préfets sont alors amenés à prendre des mesures plus strictes afin de limiter la propagation du virus. Parmi ces mesures, il y a la limitation des déplacements, la fermeture des structures publiques ou bien encore l’interdiction des rassemblements. Des mesures mises en place qui nous rappellent la situation sanitaire au début de l’année 2020, lorsque la première vague causait de graves dégâts dans le pays. En effet, le soir du 14 mars 2020, l’exécutif avait annoncé à 20h la fermeture immédiate des commerces non indispensables, bars et restaurants. Deux jours après la mise en place de cette mesure, Emmanuel Macron annonçait le début du confinement général de l’Hexagone. Une période qui s’est achevée le 11 mai dernier.

Mais depuis le début de l’été, les Français sont beaucoup moins attentifs aux gestes barrières alors que la crise sanitaire ne cesse d’évoluer. Même si le port du masque est devenu obligatoire dans l’espace public ainsi que dans les entreprises, il est malheureusement délaissé lors de regroupements privés comme lors des mariages, réunions de famille ou d’autres fêtes.

À lire aussi : Plus de 2000 m² : la plus grande pharmacie de France vient d’ouvrir à Paris !

“Ce n’est qu’une question de temps avant que la mortalité ne remonte”

D’après Santé publique France, il y a actuellement 562 foyers épidémiques, dont 60 en EHPAD. Cette très forte augmentation menace dangereusement la France d’une seconde vague, tant redoutée. L’épidémiologiste allemand, Karl Lauterbach a confié ses craintes quant à une seconde vague. Dans une série de tweets, il rebondit sur l’article d’un quotidien allemand, le Tagesspiegel. Dans ce premier tweet il écrit :En France, la deuxième vague arrive massivement, malgré le port du masque imposé même au travail (…) La croissance exponentielle des nouveaux cas commence”. Puis il indique ensuite que se sont essentiellement les jeunes qui sont touchés par cette recrudescence de cas. Cependant, ils développent des formes moins graves du virus. Par conséquent, la mortalité des plus de 70 ans est cent fois plus élevée que celle des jeunes. Il a également ajouté : “Ce n’est qu’une question de temps avant que la mortalité ne remonte”

À lire aussi : Drame : une enseignante décède du covid-19 en plein cours

Près de 2 000 nouvelles hospitalisations en seulement une semaine

L’épidémiologiste allemand explique que la situation qui semblait être sous contrôle devient de plus en plus critique en France. De plus, les professionnels de santé dans les hôpitaux, redoutent une augmentation des hospitalisations. Santé publique France a recensé près de 2 000 nouvelles hospitalisations dont plus de 300 en réanimation, en seulement une semaine. La situation est particulièrement critique dans les Bouches-du-Rhône. En effet, d’après les données de l’Agence régional de santé qui ont été transmises au Parisien, le département compte actuellement 61 patients en réanimation. Un nombre qui correspond à plus de 10% de toutes les réanimations en France. La chef du service d’urologie de l(Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), Dominique Rossi, a indiqué que les places disponibles en réanimation sont de plus en plus rares pour les patients atteints de la Covid-19. Il a expliqué : “Nous disposons de 300 lits de réanimation dans le département. Sur ce total, 70 sont destinés aux malades du Covid”. Pour “contenir la vague”et éviter une surcharge des hôpitaux, le spécialiste encourage tous les citoyens à respecter les gestes barrières.

À lire aussi : Coronavirus : un gros changement est à prévoir avec les tests !

Publié par Lucie le 09 Sep 2020
0