Les fumeurs attrapent-ils le coronavirus plus facilement ? Voici la réponse !

Le Coronavirus se dévoile de jour en jour. Nous sommes maintenant capables de définir le profil exact des personnes plus sensibles à cette maladie. Les fumeurs attrapent-ils le virus plus facilement ?

Les fumeurs plus touchés par le coronavirus ?

>>> À lire aussi : Nouveau coup dur pour les fumeurs : la barre fatidique des 10€ va être franchie pour la marque préférée des Français

Cigarettes et coronavirus en chiffres

L’Alliance contre le Tabac a dévoilé une note d’information avec une mauvaise nouvelle pour les fumeurs. Il est bien connu que la cigarette est nocive pour la santé, mais il a été prouvé qu’elle est responsable d’une aggravation du coronavirus.

La note d’information intitulée “Covid-19 : fumer augmente le risque de développer une forme sévère ou très sévère de la maladie”, se base sur les données chinoises publiées dans le New England Journal of Medecine.

Cette information touche bien évidemment une partie infime des malades, mais il est important d’en avoir connaissance. Ces données dévoilent que 14% des non-fumeurs atteints du virus développent une forme sévère de la maladie, contre 21% pour les fumeurs.

Concernant la forme “très sévère”, 5% des non-fumeurs sont dans ce cas de figure contre 12% des fumeurs. Ces résultats avaient déjà été donnés par Sandrine Belouzard sur LCI : “Les personnes qui ont fumé ont davantage de risques de développer une forme sévère”. Elle poursuit : “le fait d’être fumeur peut être la source de bronchites chroniques ou de maladies respiratoires, qui sont ensuite des facteurs de comorbidité (association de deux maladies, ndlr) pour ce virus” .

>>> À lire aussi : Ils sont jumeaux, l’un fume et l’autre non : leur différence physique à cause du tabac est choquante

Que doivent faire les fumeurs pour éviter le coronavirus ?

L’Alliance contre le Tabac dénonce l’importance d’arrêter de fumer. En plus d’être meilleur pour la santé, il faudrait ajouter cette règle dans les consignes de prévention. De plus, “on sait par ailleurs depuis longtemps que fumer augmente de 21 à 59% le risque d’être touché par la grippe saisonnière, double le risque de contracter une tuberculose et d’en mourir et triple le risque de contracter une pneumonie à pneumocoque ou une légionellose”, complète le collectif.

Toutefois, aucune étude scientifique ne prouve ces faits. La chercheuse Sandrine Belouzard avait annoncé sur LCI que “Plus de 85% des personnes qui ont contracté le coronavirus n’avaient jamais fumé, et entre 12 et 13% avait déjà fumé” donc “A priori, il n’y a donc pas de lien entre le fait de fumer et d’être infecté”. Bientôt une étude pour prouver ces informations ?

>>> À lire aussi : Non-fumeurs : et si vous aviez le droit à des congés supplémentaires ?

Publié par Justine le 08 Mar 2020
0