Sa joue s’est creusée jusqu’à disparaitre, à cause d’une maladie qui l’a obligée à la remplir avec de la graisse du ventre

Kayleigh Crowther espère retrouver confiance en elle depuis qu’elle a subi une opération de chirurgie réparatrice un peu particulière. Elle souffre d’un syndrome rare qui lui a fait perdre toute la graisse de sa joue gauche, au point que celle-ci soit creusée de façon totalement anormale et inquiétante. Pendant des années, elle a vécu une seule joue creusée et les inconnus qui la croisaient pensaient qu’elle avait une grosse cicatrice sur le visage. Grâce à une opération de chirurgie, elle a pu remplir sa joue avec de la graisse prélevée dans son ventre. Regardez la vidéo pour voir les différentes étapes de transformation de Kayleigh.

> À lire aussi : Ce chien défiguré entame une nouvelle vie grâce à la chirurgie ! (Vidéo)

Il y a 10 ans, elle a remarqué que ses joues commençaient à se creuser

Il y a 10 ans, Kayleigh Crowther, une Britannique aujourd’hui âgée de 27 ans, qui vit en Nouvelle-Zélande, a remarqué que sa joue commençait à se creuser. Elle a d’abord cru que cela était dû à son régime, car à la même période, elle avait perdu beaucoup de poids. Mais au fil de mois et des ans, elle a continué à observer une seule joue fondre, jusqu’à disparaitre. En 2014, l’état amaigri de sa joue était tel qu’elle ne voulait plus se regarder dans le miroir et que les gens qui la croisaient pensaient qu’elle avait été défigurée dans un accident de voiture. Pendant plusieurs années, Kayleigh se considérait « comme un Alien », lorsqu’elle se regardait dans le miroir. Elle a plongé dans la dépression, ne pouvant accepter son physique et sa joue creusée.

> À lire aussi : Qu’est-il arrivé à Vincent Cassel ? L’acteur est complètement défiguré !

Mal dans sa peau, elle choisit de remplir sa joue avec de la graisse provenant de son ventre

Cette coiffeuse pensait peut-être que des injections de filler, des produits censés remplir les cavités de la peau, pourraient venir à bout de son problème. Mais aucune esthéticienne ni médecin esthétique n’a voulu pratiquer cette opération sur elle, voyant bien que quelque chose de plus grave se produisait. En 2017, finalement, elle a été diagnostiquée atteinte du SPR, le syndrome de Parry-Romberg. Il s’agit d’une maladie rare qui détériore la peau et les tissus d’un seul côté du visage. À partir de ce moment-là, elle s’est sentie mieux, comprise, sachant qu’il y avait un nom sur son problème que seulement 250 à 700 000 personnes auraient. Elle a ensuite déboursé environ 10 000 euros pour subir une chirurgie non remboursée par la sécurité sociale. Celle-ci consiste à prendre de la graisse dans le bas-ventre et de le réinjecter dans sa joue. Depuis, un peu de graisse s’est déjà résorbé et elle devra sûrement subir d’autres opérations, jusqu’à ce que la graisse adhère et qu’elle puisse profiter d’un résultat un peu plus permanent.

> À lire aussi : Complexée par son physique, Jenifer parle de son expérience avec la chirurgie esthétique

Crédits : PA Real Life

Publié par Nicolas F le 19 Nov 2019
0