Des siamois unis au sommet du crâne ont été séparés avec succès

Yigit et Derman Evrensel ont vécu un an et demi, collés l’un à l’autre. Ces frères siamois dont les deux têtes étaient fusionnées au sommet du crâne, ont été séparés avec succès au Royaume-Uni. Les parents des jeunes enfants ont donné des nouvelles leurs fils, quelques mois après l’opération. Regardez la vidéo pour voir les siamois avant et après l’opération.

 > À lire aussi : Ces sœurs siamoises vivent (presque) comme toutes les ados depuis qu’elles sont séparées

Les parents avaient refusé l’avortement

Les parents de Yigit et Derman parlent de « renaissance » pour leurs deux enfants, depuis qu’ils ont subi trois lourdes opérations fin janvier 2020. Ce sont les chirurgiens de l’hôpital londonien de Great Ormond Street qui ont pratiqué les opérations. Le corps médical et la famille préféraient attendre quelques mois avant de rendre publique l’opération. Près de 6 mois après la séparation des siamois, les deux garçons, qui ont presque deux ans, découvrent les joies de l’indépendance.

 > À lire aussi : Des sœurs siamoises meurent à l’âge de 21 ans : le président leur rend hommage

Les jumeaux craniopages ont été opérés avec succès

Nés à Antalya, en Turquie, Yigit et Derman Evrensel étaient des jumeaux craniopages. Autrement dit, ils sont nés unis par la tête. L’occurrence de cette malformation serait d’1 sur 2,5 millions de naissances. La plupart des cas ne vivent pas plus longtemps qu’une journée. La première tentative de séparation a eu lieu en 1952. Depuis lors, seulement 60 cas de séparation ont été tentés. Les parents, musulmans pratiquants, ont refusé l’avortement quand il leur a été révélé dès la première échographie que leurs bébés seraient des siamois.

 > À lire aussi : Ces sœurs siamoises fusionnées par le sommet du crâne espèrent trouver l’argent pour se faire opérer

Les siamois séparés peuvent enfin retourner en Turquie

Selon les parents, ils auraient reçu de l’aide de la part du président turc et de sa femme, pour organiser et financer le voyage jusqu’à Londres, où une équipe spécialisée était prête à pratiquer l’opération. « Quand je les ai vus séparés, j’ai éclaté en sanglots », explique Fatima, la maman. « Je suis si heureuse que leur agonie soit terminée ». Depuis l’opération en janvier, les jumeaux vivaient à l’hôpital, transférés dans une unité de rééducation pour enfants à Bristol. Près de 6 mois plus tard, ils ont pu repartir. Hier, un avion ambulance du gouvernement turc est venu les chercher à l’aéroport de Luton. « Ils n’ont aucun problème pour manger et pour boire, tout est normal. Ils recommencent une nouvelle vie, comme s’ils renaissaient. On va tout recommencer comme si c’était le début ».

 > À lire aussi : Ces siamoises au caractère opposé veulent se séparer mais l’une des deux risque de mourir

Crédits : Getty  

En savoir plus sur : - - -

Publié par Nicolas F le 14 Juin 2020
0