Atteinte de la maladie des « jambes poteaux » les trolls l’appellent « yogourt fondu » mais Instagram lui a aussi redonné confiance en elle

Atteinte d’une condition génétique qui répartie sa graisse de façon anormale, Jennifer Williams, 44 ans, est moquée sur les réseaux sociaux. Le surnom que lui ont attribué les trolls qui la harcèlent est « yogourt fondu ». Regardez la vidéo pour voir les photos de Jennifer qui a le lipœdème, une maladie qui touche une femme sur dix.

> À lire aussi : Complexée par ses jambes, elle va utiliser l’argent de son divorce pour faire de la chirurgie et retrouver l’amour

Elle souffre du lipœdème depuis son enfance

Le lipœdème est une maladie communément appelée la maladie des « jambes poteaux ». Elle se caractérise par l’accumulation des graisses dans des zones précises du corps, à savoir principalement les jambes. Jennifer Williams en est atteinte et malgré un régime drastique en 2016, elle n’a pas minci des jambes. Elle a pourtant perdu plus de 68 kilos au ventre, aux bras, sauf aux jambes. Mais cela fait depuis l’âge de 10 ans qu’elle est au courant de sa maladie. En 2017, elle a ouvert un compte Instagram dans le but de parler de cette maladie. Sur son compte, elle y poste des photos de ses jambes afin de décomplexer les femmes qui souffriraient de la même maladie.

> À lire aussi : 5 conseils à suivre absolument si vous voulez perdre la graisse que vous avez sur le bas du ventre

Grâce à Instagram, elle a repris confiance en elle et parle de la maladie des jambes poteaux

La santé mentale de Jennifer n’a pas toujours été très stable, à cause de son physique. Elle a beaucoup souffert mais oser se montrer sur Instagram lui a aussi permis d’accepter son corps. Il lui a fallu beaucoup de temps, mais aujourd’hui, grâce à sa popularité sur les réseaux sociaux, elle s’est trouvée un but. Evidemment, en contrepartie, elle reçoit également beaucoup de messages d’insultes, des critiques et des moqueries. Les trolls qui la suivent aiment l’appeler « yogourt fondu ». Heureusement, elle sait à présent comment faire pour ne plus être atteinte par les moqueries.

> À lire aussi : Elle a pour but d’avoir les plus larges hanches du monde et est en train de se tuer ! (vidéo)

Les trolls la critiquent mais elle n’y prête plus attention

« Vous pouvez être belle, peu importe votre taille, peu importe vos formes. Il y a tellement de personnes qui se moquent de moi en disant que je ressemble à un yogourt fondu, que je suis moche, que je ne devrais pas faire la promotion de l’obésité. Mais je ne pense pas promouvoir l’obésité. Je promeus simplement l’amour de soi et l’acceptation de soi ». Avant d’ouvrir son compte Instagram en 2017, Jennifer souffrait énormément. Elle ne se sent bien que depuis ce moment. Elle considère son compte Instagram comme une thérapie. Elle sent également que son courage est bénéfique pour d’autres femmes. D’ailleurs, elle partage régulièrement des clichés avec d’autres femmes qui souffrent du même problème et qui ont osé sauter le pas en se prenant en photos à côté d’elle.

> À lire aussi : Malgré ses jambes gonflées à cause d’une condition médicale, elle a réussi à devenir une icône sur Instagram

Crédits : Barcroft Media

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 09 Nov 2019
0