Cette médecin introduit des hijabs stériles jetables dans un hôpital anglais

L’hôpital Royal Derby, en Angleterre, introduit les hijabs stériles et jetables pour le personnel dans les salles d’opération. Tout cela est possible grâce à une jeune médecin, Farah Roslan. Une grande première au Royaume-Uni.

Hijabs stériles et jetables

Farah Roslan et sa supérieur, la médecin en chirurgie Gill Tierney

>>> À lire aussi : Grève : évolution inquiétante des accidents de deux-roues, avec une hausse de 40% à Paris !

Une jeune médecin développe des hijabs stériles et jetables

La jeune médecin Farah Roslan concrétise cette merveilleuse idée qu’elle a eu au cours de sa formation à l’hôpital Royal Derby. De confession musulmane, la jeune femme demande à introduire des hijabs stériles. Ce que l’établissement accepte.

Elle explique avoir été contaminée suite à l’infection de son hijab qu’elle avait porté toute une journée. Farah Roslan espère que ces nouveaux dispositifs pourront être introduits à l’échelle nationale. Mais la NHS, le système de santé national anglais, a déclaré que ce serait aux hôpitaux d’en décider.

« J’avais utilisé [le même hijab] toute la journée et ce qui n’était pas propre ni idéal. Je ne me sentais pas à l’aise de l’enlever et j’ai été retiré du bloc opératoire, respectueusement, à cause du contrôle des infections » explique Farah.

>>> À lire aussi : Un YouTubeur annonce sa candidature aux municipales de 2020

Elle souhaite trouver un juste milieu entre sa confession et sa passion

L’apprenti médecin déclare qu’il faut trouver un juste milieu entre le « code vestimentaire dû à la foi » et la « passion » d’être au bloc opératoire.

Ainsi, Farah Roslan s’est tournée vers la Malaisie, son pays natal, pour trouver des idées avant de créer un design et de tester des tissus. « Je suis si heureuse et j’ai hâte de voir si nous pouvons l’appuyer à l’échelle nationale. »

La médecin en chirurgie Gill Tierney encadre Farah Roslan. Elle déclare que leur hôpital a été le premier à introduire le hijab, au Royaume-Uni.

« Nous savons qu’il s’agit d’une question silencieuse dans les hôpitaux du pays et je ne pense pas qu’elle ait été abordée officiellement. Ça n’a pas coûté cher et j’espère que l’effet sera conséquent. » Les hôpitaux universitaires de Derby et de Burton ont déclaré que le nouveau hijab était disponible pour la première fois début décembre.

>>> À lire aussi : 10% des gens font ça pendant l’amour… et c’est choquant

En savoir plus sur : - -

Publié par Manon le 18 Déc 2019
0