Un médecin retire une sangsue avec une pince et un écarteur de la narine d’un patient apeuré

La vidéo ci-dessus est à peine croyable. Un docteur a dû aider un patient à sortir de son nez une sangsue qui était venue s’y loger. Outillé d’une pince et d’un spéculum, le médecin introduit l’objet dans la narine droite d’un homme qui plisse les yeux de douleur, au moment où on lui enlève une bête suceuse de sang qui s’accrochait à la paroi nasale.

 

L’homme souffrait de douleurs au nez

Un Chinois est arrivé à l’hôpital avec des douleurs dans le nez. La douleur remontait dans les sinus et une narine était totalement occluse. On sait combien les douleurs dans le nez peuvent être intenses. Avez-vous déjà reçu un coup ou bien avez-vous déjà tenté d’arracher un poil dans la narine ? Si ces douleurs vous semblaient déjà insupportables, pensez alors à ce qu’on peut ressentir quand un annélide vient se coller à votre peau et y suce le sang !

Une sangsue s’était accrochée à sa narine

Les sangsues peuvent sucer jusqu’à 5 fois leur poids en sang. Elles font une petite morsure dans la chaire de leur proie et y injectent leur salive pour empêcher le sang de coaguler et ingérer du sang aussi longtemps qu’elles le veulent. Évidemment, l’homme dans la vidéo, ne savait pas qu’il avait une bête hématophage dans son nez.

 

Ce n’est pas un cas isolé

La personne qui filme cette scène dégoutante ne peut s’empêcher de commenter : « C’est énorme ! », au moment où apparait la sangsue. On ne sait pas par contre depuis quand l’homme avait l’animal dans sa narine, ni comment elle est arrivée là. Les sangsues peuvent s’attacher au corps si on nage dans certaines eaux de pays tropicaux. Pire, elles peuvent rentrer dans le corps si on boit l’eau ou par les narines si on plonge la tête dans l’eau. Par exemple, en 2014, un Écossais avait aussi retrouvé une sangsue dans son nez, plusieurs jours après être rentré dans vacances au Vietnam où il avait nagé dans des rivières.

sangsue nez narine

Crédits : Youku.com

Publié par Nicolas F le 07 Juin 2018