VIH : Le médicament miracle qui supprime le risque de transmission du sida

 

La route vers la recherche de médicaments pour supprimer toute transmission du VIH n’a pas été facile. De nombreuses associations se mobilisent depuis déjà 30 ans pour que les instituts pharmaceutiques agissent. Très bien illustrée dans le film « 120 battements par minute » , il semblerait que la prise de conscience ait enfin eue lieu.

>> À lire aussi : Coachella : le festival perturbé par une gigantesque épidémie d’herpès

Un médicament qui supprime les risques de transmission du VIH

Au delà du temps que cela aura pris aux entreprises de s’intéresser à ce sujet, concevoir un traitement curatif du sida n’est pas évident du tout. En 2017, 40 millions de personnes vivaient dans le monde avec le virus du VIH. Assez de victimes, pour réussir à accélérer les recherches. La revue médicale Lancet a publié le 2 mai, une étude qui révèle qu’un traitement antirétroviraux empêchant totalement la transmission du virus est efficace.

L’étude a nécessité 8 ans d’observation. Les chercheurs ont réalisé des tests sur 1 000 couples homosexuels en Europe ayant des rapports sexuels non protégés avec un partenaire séropositif.

>> À lire aussi : Pourquoi les piqûres de moustiques nous grattent-elles ?

Des résultats satisfaisants qui pourraient combattre le VIH

Les chercheurs ont observé que grâce aux médicaments antirétroviraux, la transmission du VIH a été nulle. Sur les personnes testées, quinze hommes ont malheureusement été infectés. Des tests ADN ont montré qu’ils avaient eu des rapports avec un autre partenaire qui lui, n’était pas sous traitement. La fiabilité du médicament n’est donc à aucun moment remis en cause.

Ces résultats satisfaisants complètent la première phase de recherche qui avait été publiée en 2016. « Des efforts accrus doivent maintenant être concentrés sur la diffusion plus large de ce message puissant et sur la garantie que toutes les personnes séropositives aient accès au test de dépistage, à un traitement efficace, à un soutien au traitement… pour aider à maintenir une charge virale indétectable » témoigne Alison Rodgers, codirectrice de l’étude. Il reste encore du travail, mais l’objectif est également de changer le regard des gens sur cette maladie.

>> À lire aussi : Tester des produits gratuitement : découvrez comment faire ! 

En savoir plus sur : - -

Publié par Emma le 06 Mai 2019
 
0