Une femme meurt d’un cancer après avoir reçu les poumons d’une fumeuse

 

Une patiente atteinte de mucoviscidose est décédée durant l’été 2017 suite à la greffe de poumons d’une fumeuse. Les médecins lui avaient greffé un poumon cancéreux.

 

On lui greffe des poumons, elle meurt d’un cancer

Cela semble improbable. Et c’est pourtant une réalité. Une patiente atteinte de mucoviscidose était suivie depuis l’enfance pour une fibrose kystique. En novembre 2015, son état empire. Les médecins décident donc de procéder à une transplantation pulmonaire.

 

Une étude, publiée par des médecins du CHU de Montpellier précise que « selon la base des donneurs, les poumons greffés ont été prélevés chez une femme de 57 ans fumant un paquet par jour depuis 30 ans ». Il est tout a fait légitime de se poser la question du comment. Comment est-il possible que personne ne se soit rendu compte que les poumons n’étaient pas sains ?

 

Les médecins s’en sont tenus à dire que lors des examens post-mortem de la fumeuse décédée, les organes ne présentaient aucune anomalie. Et pourtant …

 

La patiente décède d’un cancer

C’est en juin 2017 que la patiente est greffée au CHU  de Montpellier. Deux mois plus tard, elle décède des suites d’un cancer du poumon. Nul temps pour tenter une quelconque thérapie. Selon l’étude, les symptômes étaient pourtant bien ceux des cancers causés par le tabagisme.

 

« Le court délai entre la greffe des poumons et l’apparition de la première anomalie radiologique suggère que la carcinogenèse avait commencé au cours de la vie du donneur » ajoute l’étude.

 

Le cancer aurait alors été fulgurant, accéléré par les traitements contre le rejet post greffe. Une incompréhension totale. Le poumon, malade, a été transplanté.

 

Le Dr Jean-Louis Pujol et ses collègues estiment que désormais, « compte tenu du temps de latence relativement long, du cancer du poumon, nous proposons que les greffes venant de donneurs fumeurs (ou qui ont récemment arrêté) soient envisagées avec précaution« .

 

Une précaution qui, en effet, nous semble être la moindre des choses.

cancer

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Mélaine le 06 Nov 2018
 
0