Pénurie de médicaments : la grosse inquiétude des pharmaciens pour les jours à venir

Les médecins sont de plus en plus inquiets. Entre les hôpitaux surchargés, les décès qui abondent et le personnel soignant à bout de souffle, la crise liée au coronavirus aura un impact considérable sur la société. Alors que les hôpitaux peinent encore à recevoir assez de masques, ces derniers déclarent que les médicaments pourraient manquer dans les jours qui viennent.

>> À lire aussi : EXCLU : « Il est parti sous nos yeux en quelques minutes » : décédé après un simple rhume, ce petit garçon de trois ans n’a subi aucun test pour le coronavirus

Les « médicaments de première ligne » bientôt manquants ?

Pour soigner les patients admis en hôpital à cause du Covid-19, les hôpitaux utilisent des médicaments. Selon l’AP-HP, neuf grands hôpitaux européens ont tirés la sonnette d’alarme concernant un manque probable de médicaments dans les prochains jours. En phénomène qui ne s’étend donc pas qu’à la France, mais à l’Europe entière. « Nous serons bientôt à court de médicaments essentiels pour traiter les patients atteints du Covid-19, hospitalisés en unités de réanimation » expliquent-ils dans une lettre publiée par Le Monde, le 31 mars dernier. Une pénurie qui pourrait compliquer les soins prodigués aux patients : « Quand on réanime les patients, on a besoin de les faire dormir, donc, on a besoin d’hypnotiques » explique le secrétaire général de la Société française d’anesthésie et de réanimation, Pierre Albaladejo.

>> À lire aussi : Le président biélorusse ignore le coronavirus et recommande de boire de la vodka ou aller au sauna

Les stocks ne sont font plus à moyen terme ou long terme !

Il en est de même pour les antibiotiques, qui sont donnés aux patients afin d’éviter une surinfection, comme l’indique France Info. « Normalement, il y a énormément d’antibiotiques, mais il n’y a quasiment plus aucune usine en dehors de Chine et d’Inde qui en produit » explique Jean-Pierre Thierry, conseiller médical de France assos santé. Le manque de médicaments mettrait en danger les patients admis dans les hôpitaux, et pourrait bien faire grimper le nombre de décès. Le Premier ministre a annoncé devant la mission d’information sur le coronavirus que « là où on avait l’habitude de disposer de stocks de moyen terme, voire de long terme, on se retrouve, c’est vrai, à gérer des stocks de très court terme » .

De son côté, Emmanuel Macron a annoncé des « commandes massives » de médicaments afin de renflouer les stocks, comme le rapporte France Info.

>> À lire aussi : Coronavirus : une jeune ambulancière fond en larmes quand elle découvre ce qui l’attend dehors ! (vidéo)

Publié par Jessy le 04 Avr 2020
0