La police démantèle un réseau de nettoyage de masques de protection usagés en Thaïlande

Alors que le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé les 93 000 cas, les magasins connaissent une pénurie de gel hydroalcoolique et des masques de protection. Pour répondre à la demande, des petits malins ont trouvé une solution pour recycler des masques usagés. En Thaïlande, la police a arrêté des ouvriers qui avaient créé un business de recyclage de masques, en les nettoyant puis en les repassant minutieusement afin de faire croire que ceux-ci étaient neufs et intacts.

> À lire aussi : Des milliers de personnes font la queue pour acheter des masques de protection

Un trafic de recyclage de masques de protection découvert par les autorités

La police est intervenue dans une maison située au nord de Bangkok, en Thaïlande. Les autorités avaient reçu un avertissement anonyme, leur indiquant que des ouvriers avaient mis au point un atelier de recyclage de masques dans leur cave. Quand la police est arrivée sur les lieux, elle a trouvé des machines à coudre, des machines à laver, des fers à repasser et une énorme pile de masques usagés.

> À lire aussi : Inquiétant : le personnel médical de Wuhan montre les terribles dommages que font les masques de protection (Vidéo)

Des ouvriers thaïlandais lavaient, repassaient et recousaient les masques usagés

Des milliers de masques ont été saisis par la police. L’un des ouvriers, dont l’anonymat a été gardé, a expliqué qu’ils s’approvisionnaient en masques usagés auprès d’une autre personne. Il s’agit donc d’un véritable réseau mis au point pour récupérer les masques usagés, les recycler et enfin les revendre. L’ouvrier a expliqué vendre les masques 1 baht l’unité, soit environ 3 centimes d’euros. Ils vendraient environ 300 à 400 masques par jour et gagneraient donc 25 à 35 euros par jour. La police est toujours à la recherche du propriétaire de la maison, un homme de 47 ans qui serait le cerveau des opérations.

> À lire aussi : Masque de protection contre le coronavirus : on vous dit où en trouver malgré la rupture de stock

Crédits : The Nation/Asia News Network

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 05 Mar 2020
0