Pourquoi grossit-on quand on arrête de fumer ?

Et non, ce n’est pas une légende ! C’est vrai que, lorsqu’on arrête de fumer, on a tendance à prendre du poids. Et rassurez-vous : c’est tout à fait normal. Mais savez-vous vraiment pourquoi ?

 

Arrêter de fumer rime avec prise de poids

Ah la cigarette. Si, en arrêtant de fumer, nous perdions du poids, cela nous motiverait peut-être un peu plus. Seulement voilà : que nous l’ayons constaté sur nos proches ou nous en ayons entendu parler : arrêter de fumer rime avec prise de poids. 

 

Et il y a plusieurs raisons à cela. Mais d’abord, des chiffres : en arrêtant de fumer, une personne prend en moyenne 4.7 kilos. Entre 10 et 15% des sujets prennent plus de 13 kilos. Aïe !

 

La raison la plus évidente est que, pour compenser l’arrêt de la cigarette, un ex fumeur va manger davantage. Grignotage, bonjour ! Et c’est normal, parce que la nicotine qui était présente dans sa cigarette lui servait de coupe-faim.

 

Là encore, ce n’est pas une légende : la nicotine joue véritablement un rôle dans la régulation de l’appétit. Donc, en se privant de sa cigarette, le fumeur compensera en mangeant. Et (croyez-en mon expérience), non, on ne perd jamais de poids en mangeant. CQFD.

 

Fumer bouleverse le métabolisme …

… Et donc arrêter lui permet de reprendre son stade « normal ». En fait, la nicotine augmente les dépenses énergétiques en accélérant le rythme cardiaque et l’activité générale du métabolisme. Autrement dit, en arrêtant la clope, vous ne dépensez plus ces calories. Elles restent donc dans l’organisme. Hop : on prend du poids.

 

Mais ce n’est pas tout ! Des scientifiques suisses ont démontré l’influence de la flore intestinale. L’arrêt de la cigarette transformerait la nature de ses bactéries. Ce qui permettrait une meilleure digestion et un meilleur usage de l’énergie des nutriments. Attendez, n’allez pas tout de suite remercier ces bactéries. Parce qu’à côté de ça, elles favorisent aussi l’accumulation de graisses. 

 

Bon, tout ça ne nous motive pas à arrêter de fumer, c’est vrai. Mais rassurez-vous : ce n’est qu’en début de sevrage ! Au bout d’un an, la grande majorité des anciens fumeurs ont (presque) repris leur poids initial.

 

Quoiqu’il en soit, bien du courage et un grand bravo à tous ceux qui ont décidé de dire stop à cette cochonnerie ! Vous y arriverez !

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 02 Fév 2019