Pourquoi les hommes souffrent de plus en plus de troubles de l’érection ?

Les troubles de l’érection, c’est un peu la bête noire que la gent masculine redoute le plus. Que ce soit pour des partenaires occasionnels, ou pour l’amour de votre vie, aucun homme ne veut voir sa virilité au plus bas lors d’un ébat sexuel. Et pourtant, de plus en plus d’hommes sont victimes de troubles de l’érection.

>> À lire aussi : Sexe : pourquoi les hommes n’y comprennent rien ?

Les troubles de l’érection touchent de plus en plus d’hommes

On sait déjà ce que vous allez dire : « Moi ? Jamais je serais impuissant » . Et pourtant, cela pourrait vous arriver plus vite que prévu. Ce n’est pas toujours une question d’âge, mais plusieurs facteurs sont en jeu. La situation reste très gênante pour beaucoup d’hommes, et n’est pas bien vécue. Manque de confiance en soi, remise en cause de la virilité, humiliation, peur de la moquerie etc… Lorsqu’un homme est confronté à une impuissance, un stress s’ajoute. Le 20 mai dernier, une enquête réalisée par le Pôle « Genre, sexualités et santé sexuelle » de l’Ifop, sur les troubles érectiles, a montré une nette augmentation du problème touchant les hommes.

>> À lire aussi : Féminisme : Qu’en pensent vraiment les hommes ?

Une enquête sérieuse, pour un sujet sensible

Cette enquête a dévoilé une hausse des dysfonctionnements érectiles, et met en avant la réticence des Français à aborder les problèmes d’érection avec des professionnels de santé. 1957 personnes de 18 ans et plus ont participé à l’enquête, et le résultat est incroyable. 61 % des hommes interrogés ont reconnu avoir déjà connu cette situation gênante, alors que 45 % d’entre eux ont été confronté au problème dans les 12 derniers mois. Une augmentation certaine, puisqu’en 2010, ils étaient 49 % à avoir connu des troubles érectiles. « La majorité de la gent masculine a une conception très phallocentrée de la sexualité et du plaisir sexuel masculin : 56 % estiment qu’un rapport sexuel doit impliquer une pénétration pour être pleinement satisfait » explique le directeur du Pôle, François Kraus. Des troubles de l’érection liés notamment à la dépendance aux écrans, le stress, le lieu de résidence

Moins de tabous, plus de remèdes ?

Le trouble de l’érection n’est pas toujours un manque d’excitation et d’envie pour le partenaire sexuel. Il faut savoir identifier le problème afin de remédier au mieux à l’impuissance. Bien sûr, la cigarette provoque des troubles de l’érection chez l’homme, mais ce n’est qu’un effet passager. Le sujet des troubles de l’érection est encore tabou en 2019, et les hommes n’osent pas toujours en parler. Du coup, toutes les excuses sont bonnes pour éviter d’en discuter à son partenaire, et même au médecin. 1 homme sur 3 reconnaît avoir donné une fausse excuse à son partenaire pour éviter un rapport sexuel : fatigue, stress, excès de nourriture ou d’alcool… Mais le problème n’est pas toujours physique messieurs, il peut être psychologique. Des remèdes existent tels que les vidéos pornographiques, la prise de produits aphrodisiaques (on évite quand même !) , ou des médicaments améliorant l’érection.

Messieurs, le trouble de l’érection n’est pas une honte ou un manque de virilité. Même si le stress et la fatigue peuvent jouer sur le désir et l’érection, cela n’est pas toujours le problème principal. Parlez-en !

>> À lire aussi : Le phénomène « Dick pics » : Pourquoi les hommes envoient des photos de leur pénis ?

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 23 Mai 2019
0