Pour la première fois, deux femmes ont porté le même bébé, lors d’une grossesse partagée

La médecine vient de permettre à Jasmine et à sa femme Donna, de porter toutes les deux leur enfant, grâce à une procédure révolutionnaire qui permet de partager la grossesse dans deux utérus différents. Elles sont les premières au monde à bénéficier de cette procédure.

> À lire aussi : Ces deux amis sont nés d’une fécondation in vitro, ils découvrent qu’ils sont frère et sœur

Ces femmes se sont partagées la grossesse de leur bébé

Jasmine Francis-Smith, 28 ans, vient de donner naissance à Otis, à la London Women’s Clinic. Otis est né suite à la procédure dite « Anecova », qui consiste en une insémination artificielle, sauf que contrairement à une FIV classique, le bébé-éprouvette n’a pas effectué les premiers moments de son développement embryonnaire dans un incubateur mais dans le ventre de sa mère. Jusque-là, la méthode est connue et est fréquemment utilisée depuis des années. Sauf qu’ici, le ventre dans lequel le bébé-éprouvette a été inséminé n’est pas le même ventre duquel il est sorti, 9 mois plus tard.

> À lire aussi : Insolite : elle accouche de triplés qui n’ont pas été conçus le même jour

L’une a développé l’embryon, l’autre a continué la grossesse

« On est plus que ravies, pour être honnêtes », raconte Donna Francis-Smith, 30 ans, la femme de Jasmine. Cette ancienne militaire raconte : « Il y a plein de couples du même sexe qui font ça. Mais une seule personne assume tout. Une personne tombe enceinte et donne naissance. Alors qu’ici, on a été toutes les deux impliquées de façon considérable. Ça nous a vraiment rapprochées émotionnellement. On est déjà un couple très soudé mais avec Otis on a eu un lien encore plus spécial ». C’est Donna qui a donné ses ovocytes et c’est dans son ventre qu’a commencé le développement embryonnaire. Plusieurs heures plus tard, le bébé-éprouvette a été transféré dans le ventre de Jasmine, pour continuer la grossesse. Il s’agit simplement du temps de maturation qui a lieu d’habitude dans un incubateur, qui a été remplacé par un temps de maturation dans le ventre d’une des deux femmes.

> À lire aussi : Grossesse et arrivée d’un enfant : ces illustrations hilarantes sur la vie des nouveaux parents

Cette grossesse partagée est une première mondiale

Nick Macklon, le docteur qui a procédé à l’insémination, est très fier de sa réussite et pense être le premier au monde à avoir permis à deux femmes de porter le même enfant chacune dans son utérus. « C’est la première fois que ça a été réalisé. C’est très excitant parce que ça veut dire que les couples de lesbiennes qui veulent avoir des bébés qu’elles portent toutes les deux, peuvent être impliquées ensemble, l’une produisant l’embryon, l’autre produisant le bébé ».

> À lire aussi : Science : la reproduction de deux individus du même sexe est-elle possible ?

Crédits : Anecova

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 07 Déc 2019
0