Covid-19 : la terrible découverte dans l’eau qui inquiète

Des prélèvements ont été réalisés dans les eaux usées de la capitale entre le 22 et le 25 juin 2020. Alors que les prélèvements de mi-mai affichaient un résultat négatif, ces dernières alertent. En effet, 6 des 12 prises sont positives au covid-19. L’épidémie semble donc reprendre du poil de la bête. Retour sur ces informations capitales.

À lire aussi : Covid-19 : la terrible découverte de l’OMS qui vient de tomber sur la transmission

Des traces de covid-19 dans les eaux usées de Paris

Entre le 22 et 25 juin, des prélèvements ont été effectués dans les eaux usées de Paris, pour comprendre où en était cette fameuse épidémie. Gros choc à la découverte des résultats. Sur les 12 analyses, 6 sont positives. Résultat : le covid-19 est bel et bien encore présent dans la capitale et serait même en légère augmentation. 

En effet, lorsque les personnes contaminées vont aux toilettes, elles relâchent des parties infimes du virus, présents dans les selles. En analysant les eaux usées, les spécialistes peuvent avoir une certaine idée du nombre de personnes infectées dans les ville. L’Agence Régionale de Santé (ARS) a « pris connaissance de ces analyses » mais préfère rester sur ses gardes et ne pas s’engager « sur de fausses pistes » . 

Selon Aurélien Rousseau, le directeur de l’ARS, « à ce stade, nous n’avons pas d’alerte majeure sur une reprise épidémique » , il faudrait qu’il y ai une « dégradation durable des indicateurs » pour véritablement s’inquiéter.

L’Agence Régionale de Santé se prépare au pire

Le directeur de l’Agence Régionale de Santé se prépare au pire. En effet, les appels à SOS médecins ont progressé de 39% entre 22 au 28 juin 2020 et la semaine suivante, en Île-de-France. Même si le volume de personnes atteintes reste minime, cette augmentation des suspicions de covid-19 alerte.

Pourtant, l’épidémie serait stabilisée dans la région. Pourtant, elle « remonte légèrement dans les Yvelines, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise, sans lien avec une évolution du taux de tests, et poursuit sa baisse dans les autres départements » 

Aurélien Rousseau analyse la situation de près : « nous sommes très vigilants, car, ailleurs, le virus a pu recommencer à circuler dans les zones urbanisées »  rappelle-t-il. À l’image de Jean Castex qui prépare les français à un potentiel reconfinement, le directeur de l’Agence Régionale de Santé se tient prêt à lancer  « des opérations de reconfinement ciblées » . C’est une affaire à suivre.

À lire aussi : Covid-19 : très bonne nouvelle concernant le vaccin !

En savoir plus sur : - -

Publié par Salomee le 09 Juil 2020
0