Les vapoteurs seraient plus sensibles à la dépression et aux maladies cardiaques que les fumeurs

D’après une étude de chercheurs de l’université du Kansas du 7 mars dernier, les vapoteurs seraient plus sujets aux maladies cardiaques et à la dépression que les fumeurs.

 

–> À lire aussi : il a failli perdre ses organes génitaux quand sa cigarette électronique a explosé dans sa poche

 

Les vapoteurs plus en danger que les fumeurs ?

Cette étude de l’université du Kansas qui sera présentée lors de la 68ème session scientifique annuelle de l’American College of Cardiology, apporte de nouvelles informations. En effet, il semblerait que les vapoteurs soient plus sujets à la dépression et aux problèmes cardiaques que les fumeurs. Néanmoins, actuellement, cette étude ne permet pas de déterminer un réel lien de causalité entre le vapotage et les maladies cardiovasculaires.

 

Cette étude a été réalisée sur 96 467 personnes. Elles ont répondu à une enquête nationale menée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) sur trois ans (2014, 2016 et 2017). Elle conclut que les chez vapoteurs, le taux de dépression est de 55% et celui des crises cardiaques de 34%, à l’instar des fumeurs.

 

« Ces données sont un véritable réveil et devraient inciter davantage d’action et de sensibilisation aux dangers de la cigarette électronique. » a expliqué le docteur Mohinder Vindhyal, auteur de l’étude.

Les vapoteurs plus sensibles aux maladies cardiaques que les fumeurs

Les vapoteurs plus en danger que les fumeurs ?

 

–> À lire aussi : un bébé accro doit fumer 40 cigarettes par jour devant ses parents amusés, sinon, il s’énerve

 

Un véritable risque pour les vapoteurs ?

Bien sûr, les résultats obtenus de cette étude ont été réalisés en prenant en compte d’autres facteurs, comme l’âge, le sexe ou encore l’hypercholestérolémie et l’hypertension. Même si les cigarettes électroniques ne contiennent pas autant de substances cancérigènes que les cigarettes classiques, elles restent quand même dangereuses pour les vapoteurs. En effet, les chercheurs se questionnent sur les conséquences nocives  du chauffage à haute température des produits de e-liquide.

 

Il est important de savoir que 57,3% des 15/75 ans utilisent quotidiennement la cigarette électronique en France. Ce qui représente tout de même plus de 3 millions de personnes, d’après Baromètre santé. Il est donc important de déterminer la dangerosité ou non de la e-cigarette pare rapport à la cigarette classique.

 

Vous aimerez aussi : 

 

–> Si vous faites caca vert, voici ce que cela signifie

 

–> À lire aussi : découvrez ce qui se passe dans votre corps quand vous arrêtez la cigarette

 

–> À lire aussi : (aussi étonnant soit-il), Découvrez 10 footballeurs qui fument 

 

–> À lire aussi : À quoi ressemble vraiment la dépression

En savoir plus sur : - -

Publié par Leslie le 13 Mar 2019