Si l’évolution de l’Homme avait été plus généreuse : voici à quoi ressemblerait l’homme parfait selon la science

Vous pensiez que la femme parfaite était grande, fine, aux courbes avantageuses ? Parlez pour vous ! Car d’un point de vue biologique ce genre de femmes n’est pas la femme idéale. Alice Roberts a réalisé le documentaire Can Science Make Me Better (Est-ce que la science peut m’améliorer, en français) pour BBC4. Elle a tenté de déterminer à quoi ressemblerait l’être humain, s’il était biologiquement parfait. Regardez la vidéo pour découvrir à quoi nous ressemblerions si nos mutations génétiques avaient tiré avantage de tout ce que la nature avait à nous offrir.

 

L’évolution ne nous a pas avantagés

Il a été demandé à Alice Roberts d’effacer tous les défauts de fabrication de l’homme. Au fil des millénaires, même des centaines de milliers d’années, le corps de l’homme a changé. Les humains sont plus grands, leur ossature s’est modifiée, leur dentition s’est adaptée aux changements alimentaires. Mais en réalité, si l’évolution avait été parfaite nous serions dotés d’attributs encore plus avantageux.

 

Voici l’être humain idéal pour la science

Pour rendre les humains parfaits, Alice Roberts s’est inspirée des animaux qui nous entourent et a choisi des attributs de chacun d’eux. Par exemple, elle s’est rendue compte que les grenouilles avaient une peau aux particularités intéressantes, que la poche des kangourous était très pratique et que les oreilles de chauves-souris étaient optimales. « D’une certaine façon, nous les humains, nous sommes victimes de notre propre succès, parce que tout ce que l’évolution demande, c’est qu’on vive suffisamment longtemps pour transmettre nos gènes. Une fois qu’on s’est reproduits, l’évolution n’en a rien à faire de ce que vous devenez ». Selon Alice Roberts, une fois notre devoir de reproduction assuré, le corps n’est plus adapté à la vie et on commence à souffrir de toutes nos imperfections de fabrication. C’est alors que commencent les maux de dos, les faiblesses cardiaques et un affaiblissement de l’immunité.

 

Le résultat pourrait ne pas être à votre goût

« Inspiré par les chiens, les chats, les céphalopodes, les poissons, les cygnes et les crevettes, mon modèle a un meilleur cœur avec plus d’artères qu’un être humain. Les poumons sont plus efficaces, les yeux n’ont plus d’angles morts, les oreilles peuvent choisir les sons et la peau reptilienne réagit rapidement pour bloquer les ultraviolets ». La BBC a ensuite demandé à l’artiste Scott Eaton et au modéliste 3D Sangeet Prabhaker de réaliser la statue de cet être humain amélioré. Le résultat fait encore un peu peur, mais tout n’est qu’une question d’habitude…

être humain parfait évolution idéale

Crédits : BBC, Giphy

Publié par Nicolas F le 30 Juin 2018
0