Ces 4 mystères qui n’ont jamais pu être élucidés par la science

Il y a des choses que personne n’explique. Et parfois, c’est peut-être mieux. Découvrons ensemble ces mystères qui, malgré des années de recherches, n’ont jamais pu être élucidés.

 

Des mystères face à la science

Alors que les méthodes de recherches n’ont jamais été aussi pointues, il reste des mystères que personne ne peut expliquer. Ce qu’il faut bien comprendre c’est que des scientifiques ont consacré leur vie entière à tenter de les élucider. Que c’était leur vocation. Malheureusement pour eux certains secrets restent impénétrables.

 

Les mystères de l’île de Pâques

Vous les connaissez sans doute. Sur l’île de Pâques (Chili), 887 statues moaï s’érigent sur toute l’île. Toutes mesurent plus ou moins 4 mètres de hauteurs et certaines dépassent les 10 mètres. Ces dernières peuvent peser jusqu’à 82 tonnes.

 

mystère de la science : statues moaï

 

Bien-sûr, la question principale des scientifiques reste de savoir comment ces fameuses (et magnifiques !) statues ont pu arriver là.

 

L’échec de la science

Les premiers habitants de l’île sont arrivés en l’an 900. Les moyens pour déplacer de tels monuments étaient restreints. Pour comprendre, des scientifiques ont reproduit ce qui aurait pu se passer. Une sorte de reconstitution scientifique. Ils se sont munis des moyens techniques de l’époque, de statues identiques et de la force humaine nécessaire. Mais jamais ils n’ont réussi à comprendre. Aujourd’hui, le secret reste intact.

 

Le mystère du SS Ourang Medan

 

Nous sommes entre juin 1947 et février 1948, en Indonésie.

 

Et c’est un mystère qui commence avec un étrange message. Celui d’un appel à l’aide lancé par un navire néerlandais baptisé Ourang Medan. L’alerte est envoyée à deux navires américains : un membre de l’équipae explique que tous les officiers du navire seraient décédés. Aussitôt, le navire Silver Star arrive sur place. Mais c’est avec stupeur que l’équipage constate que sur le bateau, tous sont morts.

 

Le Silver Star décide de remorquer le bateau afin de comprendre ce qui s’est passé. Mais un accident provoquera son naufrage. Et il sera impossible d’expliquer tous ces étranges décès.

 

Mystère de la science SS Ourang Medan

 

La science aurait une théorie

Certains scientifiques pensent que le bateau transportait des substances chimiques. Celles-ci auraient libéré des gaz responsables de la mort de toute âme qui vive. D’autres pensent qu’il ne s’agirait ici que d’une légende.

 

Le mystère de l’épidémie dansante

Nous sommes en 1518, en France. Une femme se serait mise à danser, seule, au beau milieu de la rue, pendant 6 jours. La foule, comme contaminée, l’aurait rejoint. Aussi, des centaines de personnes auraient commencé à danser pendant des jours et des nuits. Une danse qui sera mortelle pour certains qui finiront par mourir d’épuisement ou de crises cardiaques.

 

Peste dansante

Gravure de Hendrik Hondius I montrant trois femmes affectées par la peste dansante.

 

L’épidémie dansante se serait arrêtée, du jour au lendemain. Pendant 1 mois, celle qu’on appelle également la peste dansante aura tué une centaine de personnes. Mais voilà que, du jour au lendemain, plus rien.

 

L’échec de la science

Cela fait des siècles que les chercheurs tentent de trouver l’explication de cet étrange phénomène. Plusieurs pistes ont été étudiées mais sans succès. Le plus probable reste qu’il s’agisse d’une contagion culturelle, mélange de maladie et de phénomène social.

 

Toujours est-il que le phénomène s’est reproduit plusieurs fois. Et dans plusieurs villes. Sans aucune explication.

 

Les lignes de Nazca

Les lignes de Nazca (Pérou) ont été découvertes en 1927 et ont été classées au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994.

 

Plus de 13 000 lignes dessinent à elles-seules plus de 800 pictogrammes. Certains mesurent plus de 65 km de longueur. Des dessins, magnifiques, mais qui n’ont jamais vraiment livré leurs secrets.

 

secret de la science : les ligne de 7nazca

 

 

Du paranormal à la science

Certains ont bien-sûr pensé qu’il s’agissaient de dessins voués à établir une communication avec les être extra-terrestres. Pour Maria Reiche, archéologue, il s’agirait plutôt d’une sorte d’astrologie en représentant des constellations qui ne seraient visibles que quelques jours dans l’année.

 

Certains défendent l’idée qu’il s’agirait d’une sorte de plan visant à indiquer où se trouverait l’eau sous la terre aride du désert. Mais la théorie la plus plausible, quoique non démontrée, est qu’il s’agirait de dessins voués a être des offrandes aux Dieux.

 

Par contre nous n’avons pas la moindre idée de comment ont été réalisés ces dessins.

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 09 Déc 2018
 
0