Les poissons ressentiraient eux aussi la douleur et pourraient même être dépressifs, selon une étude

Depuis des années, on pensait que les poissons ne réagissaient pas à la douleur, contrairement aux mammifères. Pourtant, plusieurs études prouvent le contraire comme celle parue ce 23 septembre 2019.

Après avoir effectué de multiples expériences, des biologistes de l’Université de Liverpool ont prouvé que les poissons réagissaient à la douleur de la même façon que les mammifères. Une étude parue ce 23 septembre dans la revue Philosophical Transactions of the Royal Society Selon ce rapport, les poissons ont un « système nociceptif (fonction d’alarme face à une douleur, ndlr) remarquablement similaire à celle des mammifères » . De ce fait, les poissons auraient des réactions instinctives lorsqu’ils ressentent une douleur, tout comme les mammifères.

« Les événements potentiellement douloureux entraînent des changements comportementaux et physiologiques tels que la réduction de l’activité, le comportement de protection, la suspension du comportement normal, l’augmentation du taux de ventilation et les comportements anormaux » , est-il écrit.

En effet, leurs expériences ont montré qu’un poisson rouge ayant reçu un stimulus douloureux près de son réservoir à nourriture cessait de retourner à cet endroit pendant un certain moment. Par ailleurs, les expériences de ces  scientifiques ont montré que les poissons étaient sensibles aux antidouleurs après avoir subit un choc.

Interrogé par France Culture, Georges Chapouthier, docteur en neurobiologie et directeur de recherche émérite au CNRS, n’est pas étonné des résultats publiés par ces chercheurs. Les vertébrés « ont des structures cérébrales très proches. Tous ont un système limbique, c’est à dire un système qui contrôle et gère les émotions. Tous ont un cortex cérébral, c’est à dire un système qui gère la connaissance » , explique-t-il. « Il n’y a pas de différence fondamentale entre ces animaux dans le vécu de la douleur«  , conclut-il.

>>> À lire aussi : Journée mondiale du végétarisme : voici quelques conseils, infos et anecdotes autour de ce mouvement !

Douleur ressentie par les poissons : une étude parmi tant d’autres

Ce n’est pas la première fois qu’une étude est réalisée sur la question de la douleur ressentie par les poissons. En effet, comme le soulignait France Inter en février 2018, plusieurs expériences ont montré que ces animaux pouvaient ressentir la douleur et même être dépressifs.

En 2003, des chercheurs de l’Université d’Edimbourg avaient enduit d’acide, les lèvres de truites arc-en-ciel. Réaction immédiate des poissons qui se sont mis à nager nerveusement, à se frotter la bouche contre les vitres de l’aquarium à en oublier leur nourriture.

Rebelote en 2016 avec la publication d’une étude montrant que les saumons peuvent être atteints de dépression, tout comme les mammifères. « Lorsque le saumon déprime, il s’arrête de s’alimenter et reste inerte. Le niveau de stress et de désespoir peut entrainer la mort de 25% de ces poissons ! Des antidépresseurs sont même testés sur eux » , rapporte France Inter.

>>> À lire aussi : Voila pourquoi il est important de ne pas jeter de plastique dans les océans ! (VIDEO)

En savoir plus sur : - -

Publié par Eugenie le 02 Oct 2019
0