La pollution de l’air et la perte de cheveux seraient liées, selon une étude

Lors du congrès international de dermatologie, des chercheurs sud-coréens ont montré que la pollution de l’air serait liée à la perte de cheveux chez les humains. Une étude qui n’a toutefois pas encore été publiée dans un journal scientifique.

La semaine dernière, à savoir du 9 au 13 octobre 2019, Madrid a accueilli de nombreux experts en dermatologie à l’occasion du congrès international de dermatologie. Parmi les scientifiques présents, des chercheurs sud-coréens se sont penchés sur le lien entre la perte de cheveux et la pollution de l’air. « Il n’existe que peu, ou pas de recherches sur l’effet de l’exposition de la peau ou des cheveux à certaines substances » , a expliqué Hyuk Chul Kwon, co-auteur de l’étude des chercheurs du « Future Science Research Centre » (Corée du Sud).

Présentée lors de ce congrès, l’étude de ces scientifiques a été réalisée via des travaux en laboratoire sur des cellules se trouvant à la base du follicule pileux du cuir chevelu, rapporte Ouest-France.

« Nos travaux expliquent le mode d’action des polluants présents dans l’air sur le follicule pileux humain, en montrant comment les polluants les plus courants mènent à la perte des cheveux«  , a écrit Hyuk Chul Kwon dans un communiqué.

En exposant les cellules du cuir chevelu humain à différentes concentrations de particules, notamment de diesel, ils ont constaté que le niveau de quatre protéines responsables de la croissance des cheveux et de leur maintien avaient diminué.

« L’exposition aux particules fines PM10 semble abaisser les niveaux de β-catenin, la protéine responsable de la croissance capillaire, et la morphogenèse, qui comprend le développement des follicules capillaires » , explique-t-il.

D’après cette étude, plus le taux de particules polluantes est élevé, plus les niveaux de protéines baissent.

>>> À lire aussi : Devenu chauve à 16 ans, il se fait tatouer des faux cheveux pour mettre fin à son complexe

Les résultats de l’étude à prendre avec des pincettes

Bien que cette étude interroge une fois de plus sur les effets néfastes de la pollution atmosphérique sur notre santé, Ouest-France met en garde sur les résultats de ces chercheurs sud-coréens. En effet, le journal précise que cette étude n’a pour l’instant pas été publiée dans magazine scientifique.

Par ailleurs, les résultats n’ont été observés qu’en laboratoire. « Il nous faudra d’autres études complémentaires en condition réelle pour confirmer ces résultats«  , a même souligné le directeur de l’étude en question.

Troisième doute sur les résultats : le journal espagnol La Vanguardia souligne que l’étude aurait été financée par Coreana Cosmetic, une marque de cosmétiques sud-coréenne.

>>> À lire aussi : Calvitie : Des scientifiques ont trouvé la solution pour retrouver vos cheveux !

En savoir plus sur : - - -

Publié par Eugenie le 20 Oct 2019
0