Netflix : Découvrez les nombreuses incohérences de la saison 4 de La Casa de Papel qui agacent les fans

Ce vendredi 3 avril était très attendu pour les fans de La Casa de Papel, puisque c’était le jour de sortie de la partie 4. Si de nombreux « aficionados » ont été séduits par cette nouvelle saison, d’autres ont davantage relevé  les nombreuses incohérences de celle-ci. Article garanti sans (gros) spoil.

A lire aussi : Astuce : Comment regarder Netflix sur sa télévision facilement ?

De nombreuses incohérences dans la saison 4 de La Casa de Papel

Vendredi 3 avril, 9h01. L’heure des réponses arrivait pour les fans de La Casa de Papel. Nairobi allait-elle mourir ? Raquel et Le Professeur vont-ils s’en sortir ? Une partie 4 qui devait apporter pas mal de réponses, après le cliffhanger de la partie 3. Si beaucoup de spectateurs ont apprécié cette saison, d’autres ont davantage été déçus par les nombreuses, mais surtout grosses, incohérences que l’on y retrouve. Voici les plus grosses incohérences qui font râler sur les réseaux sociaux. 

Gandia, ce héros

Au delà d’être un personnage détestable, le type est un super héros en fait. A plusieurs reprises, il échappe à des fusillades où il se retrouve seul face à plusieurs braqueurs. Donc le mec à lui tout seul arrive à tenir et à rester en vie face à 5 ou 6 hommes de la bande de Professeur. Il s’en sort avec une roulade, et même s’il est encerclé. Très bien.

Mais Denver, c’est Daniel ou Ricardo ?

A nouveau dans cette saison, on en apprend beaucoup sur les personnages. Après le tour de Berlin, c’est Denver qui est davantage au centre de l’histoire. Mais alors que dans les premières saisons, son prénom usuel était Ricardo – et même Ricardo Ramos, pour son identité complète – il est appelé Daniel à plusieurs reprises. Son amie d’enfance l’appelant même parfois Dani. Donc maintenant, cela serait Daniel Ramos ?

A lire aussi : Netflix gratuit : comment regarder des séries sur Netflix gratuitement

Du matériel de haut vol dans cette partie 4

Depuis ses erreurs du premier braquage, Sergio Marquina, alias Le Professeur, est prévoyant. Pour cela, il pense à tout. Mais surtout il trouve tout. Mais là, il ne faudrait pas exagérer. Sur place, les braqueurs ont du matériel de chirurgie dernier cri, avec tous les instruments. Mais ils ont aussi de quoi fabriquer une sorte de voiturette électrique pour un personnage blessé ou encore un tombeau, confectionné de planches de bois.

A l’extérieur, ce n’est pas mieux. Le professeur arrive à trouver un hélicoptère de pointe, semblable à ceux utilisés par la police, sans oublier voitures et chars.

Tout va plus vite dans cette saison 4 de La Casa de Papel

Cette nouvelle partie se concentre sur quelques jours de braquage alors forcément tout doit aller vite. Mais quand même, c’est pas un peu trop parfois ? Dans cette catégorie, on retrouve Marseille qui fait le vol entre l’Espagne et un coin perdu de l’Algérie en quelques minutes ou encore des ouvriers qui montent un mur et le peignent en moins de 3h. Sans oublier les personnages blessés, plus ou moins gravement, qui remarchent presque normalement quelques heures après. Tokyo qui effectue même une petite danse de la victoire alors qu’elle se sentait faible et se plaignait de ne pas avoir mangé depuis 3 jours. Certes avec l’adrénaline, mais bon.

On ne mange pas dans la Casa de Papel ?

Enfin, comme dans beaucoup de séries on ne les voit jamais manger, ni boire. Des scènes – comme les scènes de toilettes – qui étaient fortement présentes dans les premières saisons pourtant. Hormis une paella délivrée par la police pendant la trêve. Donc sous prétextes de « pause », les forces de l’ordre livrent en quelques minutes une paella pour une soixantaine de personnes, ainsi que de l’alcool. De nombreuses incohérences donc qui peuvent gâcher quelque peu le plaisir.

A lire aussi : Netflix : Un acteur de la série You est mort du coronavirus

Source : Melty 

En savoir plus sur : -

Publié par Tom le 08 Avr 2020
0