Un prêtre invite deux dominatrices à l’église et filment leurs ébats sexuels sur l’autel

Le prêtre Travis Clark, de la Nouvelle-Orléans, risque de 6 mois à 3 ans de prison pour actes obscènes en public. L’homme d’église s’est adonné à des pratiques sexuelles avec des femmes dominatrices, au milieu de l’édifice religieux, accessible à tous. C’est d’ailleurs un passant, attiré par le remue-ménage à l’intérieur de l’église, qui est tombé sur la scène de domination sexuelle et a dénoncé le prêtre à la police.

> À lire aussi : Le prêtre assassiné dans l’Oise a été accusé d’agressions sexuelles sur mineurs

Un passant découvre un prêtre et deux dominatrices en pleins ébats sexuels dans l’église

Un homme traversait tranquillement la rue, à Pearl River, en soirée, quand il a vu de la lumière dans l’église Saints Pierre et Paul. En se rapprochant, il a également entendu du bruit provenir de l’intérieur et comme la plupart des églises, celle-ci était restée ouverte au public. C’est alors qu’il a découvert une scène improbable et choquante : le prête était à moitié nu, en train de faire l’amour avec deux femmes. Les femmes portaient un corset et des bottes à talon. Plusieurs sextoys étaient disposés sur l’autel, là où le prêtre était en train d’avoir une relation sexuelle avec les deux femmes. Sur un trépied, une caméra était installée et un smartphone déposé un peu plus loin filmait aussi la scène.

> À lire aussi : Affaire Bernard Preynat : les révélations troublantes de l’ex-prêtre sur sa hiérarchie et ses pulsions pédophiles

La police arrête l’homme d’église et les deux femmes pour obscénité

L’homme choqué par cette scène est resté dans l’ombre et a filmé les ébats. Il s’est empressé de montrer la vidéo à la police, qui est immédiatement arrivée à l’église pour constater le comportement obscène du prêtre. Si dans un premier temps le diocèse de la Nouvelle-Orléans avait simplement annoncé l’arrestation du prêtre, sans donner des détails quant aux faits qui lui sont reprochés, les détails ont été dévoilés lors de son procès, cette semaine.

> À lire aussi : Horreur : Pennsylvanie : 300 “prêtres prédateurs” sur 1000 enfants. Et une prescription !

L’autel sur lequel ils ont eu des rapports sexuels a été brûlé

Pendant le procès, on apprend que Mindy Dixon, 41 ans, est une actrice porno qui travaille également comme dominatrice en dehors des tournages, et a été contactée via les réseaux sociaux. Elle et Melissa Cheng, 23 ans, également dominatrice, ont répondu à une annonce qui indiquait chercher des femmes pour « défier la maison de Dieu ». C’est alors que le trio s’est retrouvé à l’église et s’est adonné à des plaisirs charnels au milieu du lieu sacralisé. Si rien n’est illégal dans la pratique, il est par contre interdit d’avoir des relations dans un lieu public, aux yeux de tous. Ils sont jugés pour « actes obscènes en public » et risquent jusqu’à 3 ans de prison. Le prêtre catholique a été relevé de ses fonctions, l’archevêque ayant jugé le comportement du prêtre comme « démoniaque ». L’autel sur lequel le prêtre et ses dominatrices ont eu des rapports sexuels a été brûlé. « Il est très difficile d’être catholique dans l’archidiocèse de la Nouvelle-Orléans, c’est le moins que l’on puisse dire », avoue l’archevêque déçu, faisant référence à un autre scandale sexuel avec mineure qui s’était déroulé il y a quelques années dans le même comté.

> À lire aussi : La police du Vatican interrompt une orgie gay organisée par un prêtre sous influence de drogues

Crédits : David Grunfeld – Source : 7sur7

 

 

 

Publié par Nicolas F le 12 Oct 2020
0