Christina Aguilera est de retour avec un clip très hot qui donne une impression de déjà vu


Après six ans d’absence, notre diva préférée revient en bombe avec un clip ultra sexy pour le plus grand bonheur de ses fans. Son album Libération sort le 15 juin prochain et est très attendu par les fans ainsi que par l’industrie musicale. Son premier clip donne cependant une impression de déjà vu.

 

Sorti le 3 mai 2017, le single « Accelerate » est seulement une mise en bouche de ce que sera l’album de juin. On y retrouve un featuring inattendu avec Ty Dolla $ign et 2 Chainz qui sont deux rappeurs du moment, Christina n’est donc pas une vieille chanteuse « has-been ». Et pour cause, elle le montre dans son clip : elle lèche des paillettes, enchaîne les poses provocantes, se douche avec du miel le tout dans un smoking révélant un profond décolleté. Ce single à priori « prometteur » ne serait que le début. « Vous voulez savoir à quoi ressemble le nouvel album de Christina ? À du caviar à 14 000 dollars servi du bout des doigts » ont déjà fait savoir les producteurs de la chanteuse.

 

Une impression de déjà vu

Le clip est réalisé par Zoey Grossman et se compose principalement de gros plans sur le visage de Christina (plus particulièrement sur ses lèvres). Des lèvres bien bombées qu’elle ne cesse de toucher du bout des doigts, avec une bouche pleine de paillettes ou de miel…Une impression de déjà vu ?

 

Il fait étrangement penser au clip de Doo It de Miley Cyrus sorti le 30 aout 2015. Il y a exactement les même plans serrés sur la bouche de Miley qui avale du liquide pailleté et qui se tripote les lèvres. Dans le clip de Doo It on retrouve le même concept du liquide comestible qui coule sur son visage. Miley Cyrus a préféré le lait à l’époque.

 

Alors plagiat, pas plagiat ? Même si la volonté de copier n’y était pas le concept du clip reste fortement similaire… De quoi se poser des questions. Le risque de la déception reste inévitable lorsqu’un retour est très attendu et que tout le monde l’estime prometteur.

Publié par Inès Arrom le 10 Mai 2018
0