Un mannequin risque la prison pour avoir photographié ses parties intimes dans un lieu saint

Marisa Papen est un jeune mannequin belge, connu pour ses photos controversées et son militantisme. En France, ce mannequin est devenu célèbre en répondant toute nue à l’interview de Léa Salamé dans Stupéfiant !. Sur Instagram, elle faisait plaisir à ses followers (son compte est actuellement bloqué) en posant toute nue, aux quatre coins du monde, que ce soit à la montagne, dans une bibliothèque, dans la rue ou sur son balcon. Mais aujourd’hui, la jeune femme risque gros à cause d’une photo. Elle risque la prison pour avoir « flashé » son entrejambe dans une ancienne mosquée turque. Regardez la vidéo pour voir le cliché polémique et d’autres photos provocantes dans des lieux saints ou sensibles.

> À lire aussi : Une mannequin belge fait scandale en posant entièrement nue devant le mur des Lamentations

Marisa Papen risque la prison pour avoir flashé son sexe à Hagia Sophia

En 2018, Marisa Papen acceptait de réaliser un shooting dans la célèbre Hagia Sophia, cette basilique d’Istanbul devenue une mosquée, puis un musée. Elle était accompagnée du photographe australien Jesse Walker, avec lequel elle réalisait des clichés osés pour une marque. Au milieu du lieu saint, alors qu’elle portait le voile et une longue robe noire, elle a soulevé le bas afin de montrer son sexe nu, alors que des touristes étaient autour d’elle. Lors de son voyage en Turquie, elle a également pris des photos nue dans la nature et rapidement la police a été renseignée de ses agissements.

> À lire aussi : « La plus belle femme d’Instagram » perd ses abonnés à cause de ses photos trop osées…

Le mannequin qui pose nu dans le monde entier n’est pas à sa première provocation

Depuis lors, les autorités turques sont en train de mener une enquête. Elle pourrait être prochainement accusée d’avoir commis des « actes abusifs » en « humiliant la souveraineté de l’État », a déclaré le bureau du procureur d’Istanbul. De tels actes peuvent lui valoir une peine de prison ou du moins, l’incapacité de pouvoir rentrer à nouveau dans le pays. En avril dernier, elle avait déjà fait l’objet de critiques, alors qu’elle avait écrit sur ses réseaux sociaux « Les églises brûlent, une nouvelle ère commence », en constatant l’incendie de Notre-Dame. Elle a déjà été gardée en détention, quand elle avait posé nue devant le temple de Karnark en Égypte. Elle est également accusée d’outrage en Israël, où elle a posé nue, en grimpant au mat d’un drapeau israélien puis elle a posé nue devant le Mur des Lamentations qu’elle avait rebaptisé « le mur de la honte ».

> À lire aussi : Le phénomène « Pussy pics » : quand les femmes aussi, envoient des photos de leur sexe !

Crédits : Jesse Walker, Instagram/marisapapen_for_real

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 08 Mar 2020
0