Sodomie : tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer !

Aujourd’hui, on vous parle sexualité et plus précisément sodomie. Cette pratique sexuelle intrigue autant qu’elle effraie. Et pourtant, bien réalisée, elle peut vraiment vous donner beaucoup de plaisir et de satisfaction. Nous allons donc vous donner quelques petits conseils pratiques et techniques pour bien aborder la sodomie !

 

Pourquoi la sodomie intrigue tant ?

En effet, la sodomie est une pratique qui paraît bien mystérieuse et qui intrigue beaucoup. Ce sont souvent les hommes qui sont « demandeurs » de cette pratique car elle leur offrirait beaucoup de plaisir du fait que l’anus est plus serré que le vagin et qu’il se dilate moins facilement. Bien entendu, les femmes aussi peuvent prendre beaucoup de plaisir avec la sodomie et sont elles aussi demandeuses.

 

Règle de base de la sodomie : être d’accord et détendue

Qu’on soit bien d’accord mesdames, si vous vous forcez pour faire plaisir à votre partenaire, ça ne va pas le faire. Comme toute pratique sexuelle, la sodomie doit être réellement voulue pour que vous en profitiez pleinement. Et d’ailleurs si votre partenaire vous respecte, il n’insistera pas s’il voit que cela ne vous tente pas. Une sodomie vécue à contrecoeur peut être une très mauvaise expérience sexuelle. En effet, pour que cela ne vous fasse pas mal, vous devez être vraiment totalement détendue et en confiance avec votre partenaire.

 

Pour vous détendre au maximum, tous les moyens sont les bienvenus. Créez une ambiance chaleureuse, faites de longs, très longs préliminaires et faites en sorte d’avoir vraiment le temps devant vous. La sodomie ce n’est pas un « petit coup vite fait » à la sauvette.

 

Commandement numéro 2 de la sodomie : la lubrification

À la différence du vagin qui se lubrifie naturellement, l’anus lui ne dispose pas de son lubrifiant naturel. Il faut donc lui donner un petit coup de pouce. Car il faut oublier une chose : toutes les scènes de sodomie que vous avez vu dans les films pour adultes ! Non en réalité, surtout la première fois, ça ne rentre pas tout seul comme ça. Utilisez un lubrifiant à base d’eau ou de silicone pour que le pénis de votre partenaire puisse entrer plus facilement.

 

La préparation à la sodomie

Quand on commence la sodomie avec son partenaire, il faut prendre don temps. Les mouvements ne doivent pas être brusques. Il faut vraiment préparer le terrain avec votre partenaire qui pourra commencer par introduire un doigt, puis un petit sextoy puis très doucement son pénis. La première fois, il est même possible que la pénétration avec le pénis ne se fasse pas. Aucune inquiétude à avoir, ça viendra avec le temps si vous en avez vraiment envie. Prenez votre temps.

 

L’hygiène avant tout

Si vous êtes avec votre partenaire régulier et que vous ne vous vous protégez plus à l’aide d’un préservatif car vous avez passé ensemble des tests HIV par exemple, il est bon de vous donner une règle d’hygiène essentielle. En effet, il convient de ne pas passer de la pénétration anale à la pénétration vaginale sans passer par la case petite toilette, pour des raisons évidentes d’hygiène ! Si vous utilisez un préservatif (sortez couverts surtout), changez de préservatif ! Vous pouvez faire une petite toilette aussi, ça ne mange pas de pain comme on dit !

 

Choisissez la bonne position pour la sodomie

Il faut choisir une position dans laquelle vous êtes à l’aise mais qui permet aussi à votre anus d’être bien accessible si l’on peut dire. Oubliez les positions farfelues du Kamasutra et restez sur des grands classiques pour commencer la sodomie. La position la plus adaptée et la plus instinctive est souvent la levrette car elle permet un bon angle de pénétration mais aussi car elle permet une stimulation du clitoris en même temps. Ce qui peut être très agréable et peut vraiment vous aider à vous détendre. Sinon, optez pour la position des cuillères qui offre les mêmes avantages mais avec plus de confort.

 

Et enfin, communiquez !

Si vous vous lancez dans la grande aventure de la sodomie avec votre partenaire, c’est que vous avez confiance en lui. Alors parlez en avec lui. Évoquez vos envies, vos craintes, dites lui quand c’est bien mais surtout, SURTOUT, n’hésitez pas à lui dire quand c’est douloureux ou inconfortable.

 

Une fois ces étapes franchies, vous aurez très certainement envie de retenter l’expérience encore et encore.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI :

– Masturbation féminine : plus de tabous, faites vous plaisir !

– Pimentez votre vie sexuelle en vous essayant au bondage !

 

En bonus, découvrez en vidéo pourquoi le sexe est bon pour la santé : 

Publié par La Rédaction le 28 Août 2018