À quel âge divorce t-on en moyenne ? Surprenant !

L’enquête a été menée en Belgique et non en France mais ce n’est pas important. La moyenne d’âge qui ressort de cette enquête est assez surprenante…

 

Des Chiffres assez impressionnants

La plupart de la population belge croit encore en l’amour et heureusement mais les chiffres sont là pour prouver que l’amour n’est pas éternel pour certains couples. La statistique qui tue : 44 725 mariages ont été célébrés en Belgique en 2016 contre 23 583 divorces. C’est assez impressionnant car c’est un peu plus de la moitié des mariages.

 

Selon le rapport d’analyse, l’âge moyen où l’on se marie est aux alentours  de 32,5 ans avec un écart d’âge avec son conjoint d’environ 2,5 ans. Concernant la moyenne d’âge des divorces, elle est de 44,6 ans en Belgique. Pour les mariages de plus de 50 ans, et il y en a très peu, moins d’un mariage sur deux passe par la case divorce en Belgique. Cependant, très bonne nouvelle pour ceux ou celles qui croient encore en l’amour : les divorces sont en légère baisse de 4,4 % ces derniers temps.

 

4 conseils pour éviter d’aller jusqu’au divorce

Vous vous demandez peut-être comment éviter un divorce ou vous avez besoin de savoir comment sauver votre couple qui se dirige vers une séparation à l’amiable?

En 2017, Cari Ricker, une célèbre avocate américaine interrogée par le site Purewow, avait notamment révélé 4 conseils pour éviter le divorce :

 

1. Savoir s’écouter

 » Ecouter activement, en intégrant ce que la personne est en train de dire avant de répondre, est essentiel pour maintenir une relation saine », conseille Cari Ricker. Cari a amplement raison car l’écoute de l’autre est une clé essentielle dans la communication d’un couple. A partir du moment où votre conjoint vous écoute et inversement, c’est la clé de la stabilité pour votre couple.

 

2. Savoir parler d’argent

 « Très souvent, les problèmes financiers, notamment l’incapacité à parler des dettes et dépenses, sont à l’origine des problèmes dans le couple », déclare Cari Ricker. Afin que la relation soit la plus saine possible, il ne faut pas qu’il y ait de mauvaises surprises financièrement. Votre conjoint ne doit pas apprendre qu’une opération financière a été effectuée dans son dos.

 

3. Ne pas hésiter à aller voir un conseiller conjugal

 « Ce n’est pas honteux ou stigmatisant », rappelle Me. Ricker. Parler de ses problèmes à un spécialiste n’est pas une honte, au contraire, il faut le faire si votre couple est en péril . « Parler à quelqu’un de totalement objectif peut être libérateur et immensément utile ».

 

4. Savoir soutenir son conjoint

« C’est facile de toujours incriminer l’infidélité », alerte l’avocate. « Mais la perte d’un travail, d’un membre de la famille, la maladie d’un enfant…sont tout autant des causes de rupture. » Toujours être présent(e) dans les moments difficiles : telle est la clé du bonheur et de la longévité dans un couple.

Publié par Curtis Macé le 09 Juin 2018
0