On connait l’âge auquel votre partenaire est le plus susceptible de vous être infidèle !

Une étude américaine révèle qu’il y a un âge où votre partenaire serait le plus susceptible de vous tromper. Alors méfiez-vous, il se pourrait que cette date butoir arrive plus vite que vous ne le pensiez !

infidèles

>>> À lire aussi : Pourquoi vous devriez faire comme Meghan et Harry : vous éloigner de votre famille ?

Votre partenaire est susceptible de vous tromper l’année précédant un grand anniversaire

Dans une étude américaine, menée par l’Institute for Family Studies, cette dernière révèle à quel âge votre partenaire est le plus susceptible de vous tromper.

Il s’agit de l’année précédant un grand anniversaire, comme par exemple 29, 39, 49 ou encore 59 ans. En effet, 20% des personnes mariées de plus de 55 ans ont déjà eu une relation extra-conjugale. En revanche, seulement 14% des moins de 55 ans ont déjà trompé leur partenaire.

La plupart admettent être infidèles alors qu’ils sont mariés depuis 20 ou 30 ans. Les chercheurs expliquent cela avec les années 1970 et la libération sexuelle. La polygamie était sur-représentée à cette époque. Ainsi, les personnes qui n’ont pas vécu cette révolution sexuelle auraient moins tendance à être infidèle et tromper leur conjoint. 

>>> À lire aussi : « J’allais creuser ma tombe si je faisais marche arrière » : Khatidja, une femme victime de violences conjugales, se confie (Vidéo)

Les personnes de plus de 55 ans sont les plus infidèles

Selon la même étude, le fait de tromper son partenaire chez les personnes mariées âgées de la cinquantaine ou la soixantaine induit un grand nombre de séparations. À la fois, cela serait la cause et la conséquence d’un mariage défaillant. Par ailleurs, le sexe en dehors du mariage est, certes, toujours mal vu, mais beaucoup moins qu’avant.

En revanche, 45% des personnes infidèles n’envisagent pas sérieusement de vivre sans leur partenaire. Ils restent proches de leur partenaire, sans voir dans leurs actes, le signe irrémédiable d’une rupture.

Certains aussi estiment qu’une relation comprend des hauts et des bas. Ils attendent le retour des beaux jours avec leur conjoint en se consolant avec de nouveaux partenaires.

Seuls 18% des personnes infidèles avouent ne rester que par habitude. Ils n’ont plus rien à offrir à leur conjoint, ne communiquent plus et ne partagent plus rien. Mais, ils restent car ils sont habitués à ce rythme de vie.

>>> À lire aussi : Loi Bioéthique : le Sénat plutôt ouvert à la PMA pour toutes, alors que les manifestations persistent !

En savoir plus sur : - -

Publié par Manon le 26 Jan 2020
0