Entendu à l’Assemblée nationale, que veut dire le mot « boloss » ?

« Arrêtez de prendre les gens pour des boloss ! » Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, ces termes singuliers n’ont pas été prononcés par des jeunes en colère dans le métro, dans un café ou devant un lycée. Non, c’est Danièle Obono, députée la France Insoumise, qui s’est adressé ainsi au Premier ministre Edouard Philippe mercredi à l’Assemblée nationale. La députée de Paris a relevé le défi de l’animateur Cauet, qui lui avait demandé en octobre dernier de placer le mot « boloss » dans une session parlementaire. Si vous n’avez rien compris à cet échange insolite, on vous explique, après l’explication de l’expression « on fleek » hier, la signification du terme boloss.

 

>>> À lire aussi : Que veut dire le mot « tchoin » ?

 

Boloss, qu’est-ce que ça veut dire ?

Contrairement aux mots et expressions que nous vous décortiquons depuis plusieurs jours sur le Tribunal du Net, « boloss » est un terme présent dans le dictionnaire. En 2013, le Petit Robert et le Larousse ont intégré ce mot dans leurs pages accolé à la définition suivante : personne naïve ou peu courageuse au comportement ridicule voire stupide. Ce terme est également employé pour désigner les clients des dealers de manière péjorative. On parle alors du « boloss » comme un « pigeon » , d’un « iencli » (verlan) qui se fait avoir. Aujourd’hui, le « boloss » est plus utilisé par dérision, sans réelle méchanceté. On qualifie de « boloss » quelqu’un de maladroit, d’un boulet ou d’un pauvre type.

 

Boloss, d’où vient ce mot ?

Les origines du terme « boloss » sont assez floues. Employé au début des années 2000 dans les banlieues du Val-de-Marne où le trafic de cannabis faisait rage. Les dealeurs revendaient leur came à leurs « boloss » de clients. Le terme est ensuite repris par plusieurs rappeurs, est cité par des candidats de télé-réalité, débarque dans les cours de récré puis apparaît même au cinéma dans « Entre les murs » ou « Neuilly sa mère » à la fin des années 2000. Aujourd’hui, le débat autour du mot « boloss » se concentre principalement autour de son orthographe. Faut-il écrire bolos, boloss, bolosse, bolloss ou bollosse ? Tout le monde s’interroge à commercer par Libération qui postait un tweet à ce sujet en 2015. Les directeurs du Larousse et du Petit Robert ont tranché pour « bolos » mais cet orthographe ne convainc pas tout le monde.

 

>>> À lire aussi : Que veut dire « michto » ?

 

Comment utiliser le mot boloss ?

Évitez d’employer ce terme avec des individus que ne vous connaissez pas très bien. Pour ne pas faire de faux pas, nous vous donnons quelques pistes pour l’utiliser à bon escient.

 

« Arrêtez de prendre les gens pour des boloss » demandait la députée Obono au Premier ministre. Cette phrase peut se traduire par « Arrêtez de prendre les gens pour des pigeons. »

 

« Je veux pas de boloss dans ma life » affirmait Zaho dans une des chansons en 2012. La chanteuse réclame alors ne pas vouloir de bouffon, de connard ou de peureux dans sa vie.

 

« Hé prends ton shit et casse toi, boloss » balance quant à lui Booba en 2006. « Prends ta came et déguerpis, espèce de bouffon/ victime » .

 

« Zerma, la gow là, elle a cru j’étais un boloss ou quoi ? » que l’on pourrait traduire par « Attends, cette fille me prend vraiment pour un bouffon non ? »

 

Maintenant que vous connaissez la signification du terme « boloss » , faites en sorte de ne pas en devenir un.

 

 

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 20 Déc 2018
 
0