Balance ton métro : la campagne choc pour dénoncer le harcèlement dans les transports

Publié par Constance le 27 Avr 2019

Le mouvement Balance Ton Métro est en train de prendre de plus en plus d’ampleur. Sa créatrice, Anaïs Leleux, a collaboré avec un artiste pour créer une série d’affiches qui dénoncent le harcèlement dans les transports en détournant les noms de stations parisiennes.

Balance Ton Métro : les femmes crient leur colère

Il y a quelques jours, nous vous parlions de Balance ton métro. Ce mouvement a été lancé pour dénoncer les agressions dont sont victimes les femmes dans les transports en commun. À Paris, plus de 10 millions de personnes voyagent chaque jour dans les métros, trams ou bus. 100% des femmes s’y sont déjà faites harcelées. Deux utilisateurs de Twitter ont eu une initiative créative pour participer au mouvement. Anais Leleux et Sam Bng ont imaginé une série d’affiches pour dénoncer le comportement grossier de certains hommes. Sur chaque poster, un nom de station est détourné.

>> À lire aussi : Une femme enceinte est sortie de force d’un métro et jetée au sol par ce qu’elle ne trouve plus son ticket

Des affiches créatives pour dénoncer le machisme

Les noms des stations Bourse, Port-Royal, Père Lachaise, Marcel Sembat, Temple et Quatre Septembre ont été détournés. Un mélange de jeux de mots et de militantisme qui permet de manifester sa colère avec créativité. À chaque fois, un comportement différent est décrit sur les affiches Balance Ton Métro. On retrouve aussi la statistique alarmante « 100% des femmes ont déjà été harcelées dans les transports » .  En 2015, le gouvernement avait déjà sorti une campagne en jouant sur les noms des stations. Mais cela n’a apparemment pas suffi. Chaque jour, des femmes se font suivre, insultés et subissent des attouchements ou des regards déplacés dans les transports en commun.

>> À lire aussi : Cette femme se fait jeter du RER

Balance ton metro 1

Crédits : Anais Leleux et Sam Bng

Partagez vos histoires avec Balance Ton Métro

Anaïs Leleux encourage toutes les femmes à partager leur témoignage avec le hashtag #BalanceTonMetro. C’est elle qui a lancé le mouvement quand, le 20 avril dernier, elle s’est faite harcelée dans le métro parisien : « J’ai voulu appeler à une borne, mais ça n’a pas répondu tout de suite et l’homme me suivait, donc j’ai fui » . La jeune femme compte bien changer les choses en interpellant la RATP. Plus la parole se libérera, plus les usagères seront en sécurité dans les transports en commun.

Balance ton metro 2

Crédits : Anais Leleux et Sam Bng

 

Balance ton metro 3

Crédits : Anais Leleux et Sam Bng

>> À lire aussi : Les Français et le sexe : quelle région de France est la plus coquine ?

En savoir plus sur : - - -

 
0