Des chercheurs créent une vodka provenant de…Tchernobyl garantie sans radioactivité !

Trente-trois ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, plusieurs chercheurs britanniques ont conçu une vodka à partir de céréales récoltées dans l’une des villes les plus radioactives au monde. Ils garantissent cette boisson sans aucune particule de radioactivité.

Le 26 avril 1986, la plus grave catastrophe nucléaire du XXe siècle se déroulait à Tchernobyl et causa la mort de plusieurs milliers de personnes. Depuis la sortie de la série il y quelques semaines, Chernobyl, cet événement a eu un regain d’intérêt pour le public mondial mais aussi pour des scientifiques. Ces derniers ont crée une marque de vodka, produite directement à Tchernobyl.

>>> À lire en plus : L’immense sarcophage construit par Bouygues et Vinci pour démanteler le réacteur de Tchernobyl est enfin terminé

La vodka de Tchernobyl garantie sans radioactivité

Intitulée « ATOMIK« , cette marque de vodka est entrain de faire beaucoup parler d’elle. Composée à partir de céréales provenant des terrains de Tchernobyl, cette boisson a été distillée pour enlever toutes formes de radioactivité. Selon l’équipe, la seule source de radioactivité présente est « du carbone 14 du même niveau que dans tout autre alcool fort. » Pour le scientifique, Jim Smith, « c’est la bouteille d’alcool la plus importante au monde parce qu’elle pourrait aider les communautés vivant dans et autour des zones sinistrées à reprendre pied. »

>>> À lire en plus : Le site de Tchernobyl va-t-il devenir le nouveau Disney Land ?

Créer une entreprise dans la zone d’exclusion

Après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, l’ordre du gouvernement était de créer une zone d’exclusion de 30 kilomètres autour de la centrale et d’évacuer les 200 000 habitants des villes voisines, comme Pripyat, ou encore d’assassiner tous les animaux. Cependant, les chercheurs britanniques souhaitent créer une entreprise de production, prénommée la Société des spiritueux de Tchernobyl, pour les populations aux alentours : « Des milliers de gens vivent encore dans la zone de relogement obligatoire où l’exploitation de terres agricoles et les investissements restent interdits » a déclaré Jim Smith. Selon l’équipe, 75% des recettes iront directement à ces habitants.

>>> À lire en plus : Plusieurs îles du Pacifique présentent des taux de radioactivité supérieurs à ceux de Tchernobyl et Fukushima

En savoir plus sur : - - -

Publié par Églantine le 11 Août 2019
 
0