Fumer dans un parc à Paris pourrait maintenant vous coûter cher !

À l’occasion de la journée mondiale sans tabac, la mairie de Paris a décidé d’interdire la cigarette dans 52 parcs et jardins parisiens, à partir du 8 juin prochain. Le but est de limiter les mégots jetés par terre impactant l’environnement et la santé publique.

Est-ce la fin des fumeurs dans les jardins de la capitale ? La mairie de Paris a annoncé, dans un communiqué, interdire la cigarette dans 52 parcs et jardins de la capitale, à partir de samedi prochain. Adoptée en février dernier, cette nouvelle mesure ne devrait pas plaire à tout le monde. L’objectif est de sensibiliser l’opinion publique sur les dangers du tabac et son impact négatif sur l’environnement, puisque chaque année, 30 milliards de mégots sont jetés en France.

Chaque année, 30 milliards de mégots sont jetés chaque en France.

>>> À lire en plus : Découvrez pourquoi chaque paquet de cigarette sera désormais unique !

Fumer dans un parc, vous coûtera 38 euros

Depuis quatre ans, la mairie de Paris a prohibé la cigarette dans les aires de jeux parisiens et l’avait interdite dans six parcs de la ville en tant qu’expérimentation: « Cela a permis de faire diminuer le nombre de fumeurs présents dans ces parcs et de mégots jetés au sol » a déclaré l’Hotel de Ville dans son communiqué. Ce vendredi, la mairie de Paris a choisi d’étendre cette mesure à 46 autres parcs, comme le square Bidault dans le IIe, le jardin Marcel Pagnol dans le VIIIe ou encore le square des Batignolles dans le XVIIe. Pendant plusieurs semaines, la mairie sensibilisera les riverains avec des panneaux d’information, des flyers et des « cendriers ludiques proposant des sondages baromètres que l’on remplit avec son mégot » a annoncé la mairie. Le tabac sera donc interdit dans 10% des parcs parisiens et les plus indisciplinés recevront une amende de 38 euros allant jusqu’à 68 euros en cas de mégot jeté.

>>> À lire en plus : Nouveau succès pour la deuxième marche pour le climat !

Interdiction cigarette dans les parcs: l’opinion publique divisée

Face à cette décision municipale, les Parisiens et Parisiennes sont partagés sur le sujet. Certains félicitent cette mesure : « Bravo !!! Ça me rappelle le jour où mon fils, dans un parc, a commencé à manger un mégot qui traînait dans l’herbe. » , « Enfin on pense à ceux qui veulent respirer et pas mourir » ou encore « Cool, ras le bol de voir les gens jeter leurs mégots dégueulasses dans la nature. » Pour d’autres, la douche est plus froide et ils ne comprennent pas la décision de la mairie parisienne: « Non mais c’est dingue quand même on a plus le droit de rien! » , « Si déjà on pouvait appliquer ce qui existe déjà à propos des gares SNCF et des gens qui fument sur les quais... » ou encore « Franchement, je ne fume pas mais je ne vois pas pourquoi on interdit encore aux fumeurs le plaisir d’en griller une en plein air. »

>>> À lire en plus : Avortement : l’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats Unis pour limiter l’accès à l’IVG

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Églantine le 02 Juin 2019
 
0