Le Danemark interdit le port du voile intégral et rejoint plusieurs pays d’Europe (vidéo)

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Le port du voile intégral, interdit au Danemark

Jeudi 31 mai est le jour où le Danemark a rejoint plusieurs pays d’Europe dont la France et la Belgique sur la question du voile. En effet, le Parlement danois a voté la loi sur le port du voile intégral dans les lieux publics. À 75 voix contre 30. Cela signifie que toutes personnes dans un espace public portant un voile se verra attribuer une amende.

 

« Toute personne qui, dans des lieux publics, porte un vêtement qui lui cache le visage est passible d’amende ». C’est le gouvernement centre-droit du Danemark qui a proposé cette loi et son projet. La loi sera effective à partir du 1er août de cette année. Ainsi, le Danemark rejoint, entre autres, la France qui avait été le premier pays à interdire le port du voile intégral en public. Pour découvrir à combien s’élèvera l’amende verser pour toutes personnes en infraction à cette loi, vous pouvez aller voir notre vidéo.

 

Des avis mitigés

À l’annonce de l’adoption de cette loi, certains ont voulu montrer leur mécontentement et leur opposition. « Si certaines restrictions spécifiques au port du voile intégral peuvent être légitimes pour des raisons de sécurité publique, cette interdiction n’est ni nécessaire ni proportionnée et viole les droits à la liberté d’expression et de religion », s’était exprimé Amnesty International.

 

Mais en plus de l’interdiction du port du voile intégral, la loi interdit aussi tous les vêtements pouvant cacher le visage (cagoule, etc). Dans certains pays, cependant, cette loi a été quelque peu changée. En avril 2017, l’Allemagne a adopté une loi qui interdit « partiellement » le voile intégral. Et cela dans des situations bien précises. Par exemple, la loi oblige les « agents publics » a avoir le visage totalement découvert durant leur travail. Et ils ne peuvent pas porter de voile intégral ou de cagoule. De plus, les personnes avec le visage couvert par un vêtement peuvent être amenées à l’enlever pour un contrôle.

 

Source : Le Huffington Post

Publié par Jeanne Tilly le 01 Juin 2018