Carrefour Toulouse et handicap : on lui refuse l’entrée avec son chien d’assistance ! (vidéo)

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

C’est à peine croyable et nous sommes toujours outrés que ce type de discrimination existe encore … Pourtant, un jeune homme handicapé s’est vu refuser l’entrée d’un Carrefour, à Toulouse à cause de son chien assistant !

 

Handicapé moteur

Kévin Fermine est handicapé moteur. Atteint du « syndrome de Little » (qui entraîne une paraplégie), le jeune homme de 27 ans n’a d’autre choix que de sortir en permanence avec Jembé, son chien accompagnateur. Sauf dans ce Carrefour de Toulouse qui récidive en lui interdisant l’accès du magasin.

 

Loi et handicap

Ce que dit la loi ? Elle date de 2005 et porte le nom de loi 2005-102. Elle explique que « L’accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu’à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d’aveugle ou d’assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte « mobilité inclusion » portant les mentions « invalidé » et « priorité »  » Et mentionne qu’elle ne doit pas entrainer de facturation supplémentaire dans l’accès aux services et prestations.

 

Autrement dit, la réaction de l’employé est tout à fait illégale.

 

Récidive face au handicap

Ce n’est, malheureusement, pas la première fois que Kévin est refusé dans cette grande enseigne. Cette fois-ci, il est accompagné par Odile Maurin, présidente de l’association Handi-social. Elle enregistre donc tous les propos du vendeur en le filmant. Mais, comme elle le précise dans la vidéo, ce n’est pas nécessairement le vendeur qui est en tort. C’est bien plus la filiale qui elle, devrait former ses employés au handicap.

 

La réponse de Carrefour France

Dans un tweet, Madame Maurin appelle directement Carrefour qui présente ses excuses : « Bonjour, nous renouvelons toutes nos excuses pour les faits qui se sont déroulés vendredi dans notre magasin franchisé toulousain. Sachez que notre enseigne est engagée depuis plusieurs années en faveur des personnes en situations de handicap. Dans ce cadre, Carrefour à lancé en 2017 avec l’association Handi’Chiens des actions de sensibilisation auprès du grand public et a permis de financer l’éducation de chiens pour l’assistance d’enfants et d’adultes. Cela s’inscrit dans la continuité des engagements de Carrefour France, qui emploie plus de 6.500 collaborateurs en situation de handicap. Par ailleurs, un rappel de la réglementation va être lancée auprès de nos équipes magasin , afin de les resensibiliser. »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que la réponse de Carrefour soit suffisante ?

 

Publié par Mélaine le 07 Août 2018