Harcèlement scolaire et tentative de suicide : le témoignage choc d’une ancienne harceleuse

Ce jeudi 7 novembre, à l’occasion de la journée nationale de la lutte contre le harcèlement scolaire, Le Point a publié le témoignage choc d’une ancienne harceleuse. Sa victime, Soraya, a fini par faire une tentative de suicide.

Photo d’illustration

« J’étais une sale conne à ce moment-là et, à cause de moi, une fille de ma classe a fait une tentative de suicide«  . Quelques années après avoir harcelé une camarade de son collège, Noah, 18 ans, revient aujourd’hui sur ce qu’elle a fait subir à Soraya. Interrogée par une journaliste du Point, Noah a décidé de prendre la parole à l’occasion de la journée nationale de la lutte contre le harcèlement scolaire.

Avant de revenir sur cet épisode de harcèlement, Noah a souhaité évoquer son ancienne situation familiale afin de mieux comprendre son état d’esprit à l’époque des faits.

« Mon père a quitté ma mère juste avant la rentrée et il nous a plus donné de nouvelles. Ma mère est devenue un déchet, elle disait qu’il n’avait jamais voulu de la vie qu’on avait. (…) Qu’en gros, mon p’tit frère et moi, on était ce qui avait ruiné leur couple » , explique-t-elle.

En colère contre ses parents et son frère, dont elle ne supporte plus ses « caprices » , Noah cherche à se défouler sur quelqu’un. Soraya, une élève de sa classe sera sa victime.

Noah : « Je voulais la voir pleurer et appeler sa petite maman »

Noah est devenue « obsédée » par Soraya qu’elle décrit comme « l’intello de la classe, un peu bolos, qui était collée aux jupes de sa mère » . « Elle n’avait pas d’amis, elle faisait tout avec ses parents. Genre ils allaient en randonnée les week-ends, elle ne sortait jamais, tout tournait autour de sa famille. Elle était bizarre«  , ajoute-t-elle.

« Je lui avais trouvé un surnom : comme elle ne s’épilait pas sous les bras, je l’ai appelée Oursin. Je me rappelle, on voyait la guerre 14-18. Du coup, quand la prof disait les Poilus, on devait tous dire Soraya en la pointant du doigt. Plus j’en faisais, plus les gens étaient morts de rire. Sur le coup, je n’avais pas conscience du truc, je voulais la voir pleurer et appeler sa petite maman » , confie-t-elle.

Sous les regards du personnel de l’établissement, Noah continue de harceler Soraya. « On avait réussi à filmer ses jambes et ses dessous-de-bras pendant qu’on était en sport et on avait fait tourner ça sur les réseaux. Pour le carnaval du collège, on était huit filles de la classe à s’être dessiné une moustache en demandant qu’on nous appelle Soraya » .

>>>À lire aussi : « Ils me suivent et à un moment crient ‘baston’ » : victime de harcèlement scolaire, un collégien raconte son calvaire !

Noah : « J’ai mérité ce que je me suis pris dans la gueule »

À bout de force, Soraya souhaite en finir et fait une tentative de suicide. « J’étais trop sonnée. Pour moi, c’était pas réel. Elle avait fait croire ça pour se venger » , confie Noah, qui a assumé pleinement sa responsabilité dans ce drame. Face à cette tragédie, les élèves de sa classe se sont écartés de Noah.

Heureusement, Soraya s’en est sortie vivante. Ses parents ont porté plainte contre son harceleuse qui s’est vue renvoyée de l’établissement. Une plainte qui a toutefois été retirée quelques temps après, pour une raison inconnue.

Bouleversée par cet épisode dramatique, Noah affirme avoir changé et elle a décidé de se consacrer sur ses études. Mais à son arrivée au lycée, l’ancienne harceleuse s’est à son tour fait harceler. « En seconde, une fille de ma classe a fait une fixette sur moi à cause d’une histoire de mecs. J’suis devenue la pute du lycée » explique-t-elle avant d’ajouter « J’ai mérité ce que je me suis pris dans la gueule » .

Pour rappel, un numéro vert a été mis en place afin d’aider les victimes de harcèlement scolaire : 30 20

>>> À lire aussi : Journée contre le harcèlement scolaire : témoignage édifiant d’une victime ayant vécu un « véritable enfer »

En savoir plus sur : - - -

Publié par Eugenie le 10 Nov 2019
0