« Je n’ai jamais embrassé ou couché avec une fille, et ça me pèse énormément » : les confessions de Mathieu, toujours vierge à 26 ans

Le semaine dernière, Elisa nous parlait de sa virginité à 24 ans. Un témoignage qui a fait réagir, et qui a poussé Mathieu (nom d’emprunt) à nous contacter pour en parler. Et à 26 ans, ce dernier n’a jamais embrassé de fille, et n’a jamais eu de rapport sexuel.

Vous aussi, venez nous demander conseil sur Facebook, ou par mail à l’adresse redaction@sfmedia.fr

Message de Mathieu, 26 ans !

« J’ai 26 ans, et je suis encore vierge. En étant un homme, j’ai l’impression que le problème est plus grave. Dans mon adolescence, j’étais timide et n’osais pas aller voir les filles. Je me suis renfermé sur moi, les jeux vidéo et les amis masculins. Avec le temps, tous mes amis ont eu un rapport sexuel, et je me suis de plus en plus renfermé, ne sachant pas quoi leur dire. Aujourd’hui, c’est un gros handicap, car je reste timide, et j’ai un énorme manque de confiance en moi. Je me dis que je ne plais pas, ou que je ne sais pas comment m’y prendre pour draguer ou converser avec une femme. 

Quand j’arrive à m’entendre avec une fille, je suis très gêné quand nous sommes tous les deux. En plus d’être puceau, je n’ai jamais embrassé de fille, pas de câlin réel et je me sens nul. Mon manque de confiance en moi augmente chaque jour un peu plus, et je ne me vois pas l’avouer à une femme ou à mes amis. Parfois, j’ai pensé aller voir une prostituée, mais ce n’est pas ce que je veux ! 

Tout ça impacte sur mon travail, et je me dis que je ne suis pas assez bien pour ce travail, que d’autres sont mieux que moi, et que je suis merdique » .

 

Un homme vierge ? Et alors ?

Ce n’est pas une honte d’être vierge à 26 ans. Alors oui, pour la société, c’est la plus grande honte. Mais c’est tout simplement, car la majorité sexuelle étant établie à 15 ans, la société, et surtout les jeunes, se sont concentrés sur cet âge pour établir que le premier rapport sexuel se faisait autour de cet âge-là. Dans la plupart des cas, les jeunes ont leur premier rapport sexuel entre 15 et 18 ans. Dépasser la vingtaine, c’est considéré comme une honte, alors que ça ne devrait pas. Tu es encore vierge, et alors ? Le nombre de conquêtes ou relations sexuelles ne fait pas de toi un homme au top, ou un homme complètement nul. Je te mentirais si je te disais que le sexe, c’est nul, mais ça ne doit pas ériger ta vie. Peut-être que tu te lanceras dans 1 mois, dans 4 mois ou dans 3 ans… Mais ton problème n’est pas dans le fait de ne pas trouver, ou de ne pas être prêt.

Le manque de confiance en soi et la pression sociale font des ravages

Dans la vie quotidienne, le manque de confiance en soi est un frein considérable. Cela nous empêche d’avancer et d’oser faire des choses. Ce manque de confiance en toi, tu l’as depuis ton adolescence. Alors que tu t’enfermais dans tes jeux vidéo et tes amis, ces derniers sortaient, avaient une vie sociale plus importante que la tienne. Et tu as fait une erreur en te renfermant encore un peu plus. En n’ayant pas confiance en toi, tu as pu renvoyer une mauvaise image de toi, une image qui est faussée. Et pourtant, tu as continué. Un premier ami a eu son premier rapport, un deuxième, un troisième … Et chaque fois, tu te sentais encore plus seul, alors qu’à ce moment-là, tu aurais dû demander des conseils. Et comme dans tous les cas de manque de confiance en soi, tu t’auto-flagelles. Tu en viens à te penser nul dans tous les domaines.

« Je me suis de plus en plus renfermé »

 

La pression sociale est également un élément important. Déjà, car elle n’aide pas à la prise de confiance, mais aussi car elle te stigmatise et t’enferme dans la case du « puceau » . Ces deux éléments ont suffi pour que tu n’arrives pas à aborder une femme, en plus de ta timidité. Il y a pourtant un côté mignon à la timidité. Tu bégayes, tu souris un peu niaisement, tu es un peu gêné… Certaines femmes trouvent cela très mignon. Mais toi, tu es dans l’extrême, puisque cela t’a empêché d’embrasser des filles.

Fais toi confiance, et passe le pas

Le plus gros conseil qu’on puisse te donner c’est de te faire confiance. Tu nous parles d’aller voir une prostituée, alors que tu ne veux pas ça. Tu vois la prostituée comme une nécessité, mais ta première fois ne sera sûrement pas quelque chose que tu raconteras. Pour moi, ce n’est pas la meilleure solution à adopter dans ce cas-là, mais tu es libre de tes choix. Dans ton mail (que je n’ai pas retranscrit ici), tu dis que tu n’es pas un top model, mais que tu plais généralement, que tu as un beau sourire et que tu es musclé. Si ton entourage te dit que tu es mignon, alors garde le dans un coin de ta tête quand tu dois aborder une femme. Ton physique plaira toujours à certains, et déplaira à d’autres. Si tu te sens bien dans ton corps, c’est déjà un bon début.

« Je ne sais pas comment m’y prendre pour draguer ou converser avec une femme »

 

Pour aborder les femmes, il n’y a rien de plus simple. Un jeu de séduction s’opère plutôt naturellement. Si tu te retrouves en tête-à-tête avec une femme, alors pose lui des questions sur sa vie, parle un peu de tes anecdotes drôles, intéressantes. Enfin c’est un peu une discussion basique, mais avec quelqu’un que tu trouves attirant. Ta première fois, tu la rêves tellement que tu te mets une pression supplémentaire. Et ça il ne faut pas…. Malheureusement, je ne suis pas l’expert en séduction, mais des coachs existent et peuvent, peut-être, t’aider à acquérir une certaine confiance en toi et à t’amener à aborder une femme.

Tu n’es merdique nulle part !

Ça me touche que tu te vois comme quelqu’un de merdique, sous prétexte que tu n’as jamais couché avec une fille. Surtout que cette virginité, tu te l’imposes à toi même avec ton manque de confiance en toi, ta timidité et la pression que tu te mets en rêvant de ta première fois. Mais ce n’est pas un handicap d’être vierge à 26 ans. D’après tes dires, tu es quelqu’un d’attirant, des femmes t’ont parlé, mais quand ça devient sérieux tu perds tes moyens et finalement, tu fuis. Je vais être cru, mais c’est toi le « problème » dans l’histoire. Tu t’auto-flagelles chaque jour un peu plus. Alors que si, à 26 ans, tu te dis « Ok, je plais, je suis attirant et ma virginité n’est pas une honte » , tu prendras la vie un peu mieux.

« Je me dis que je ne suis pas assez bien pour ce travail »

 

Tu as un gros travail à faire sur toi, mais qui est loin d’être impossible. Rencontre des femmes, tu peux toujours chatter avec des filles sur des sites de rencontres, et les rencontrer autour d’un verre. Mais tu ne peux pas continuer à te morfondre pour si peu. Car oui, être vierge, ce n’est pas un gros problème en soit. Fais un travail sur ta timidité et le manque de confiance en toi, vois quel homme tu es réellement, et vois le meilleur en toi. Arrête de voir le négatif. Tu en viens à mélanger vie professionnelle et vie personnelle, et ce n’est pas bon. Dans ton travail, tu peux être excellent, et si tu restes dans ce boulot, c’est que tu gères sur ce poste et qu’on ne veut pas se séparer de toi.

 

En conclusion, je te dirais juste d’avoir confiance en tes capacités. Ton charme, ton sourire, ta conversation, sûrement ton intelligence. Le coach peut être une bonne solution pour toi, si tu veux un professionnel dans le domaine. Je n’ai jamais testé, alors je ne peux pas te donner un avis favorable ou défavorable. Pour ce qui est de l’avouer ou non : personnellement, je te dirais de l’avouer et que ce n’est pas une honte. Mais du point de vue de la société, je te dirais de ne pas le dire. Et la première femme avec qui tu coucheras ne sera pas obligée de savoir ce secret, si tu veux le lui cacher.

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 28 Juil 2019
 
0