Un maire appelle à « tuer » les homosexuels dans un commentaire Facebook, avant de le supprimer

Publié par Jessy le 06 Juin 2019

Certaines personnes ont encore du chemin à faire avant d’accepter que la « différence » (notez les guillemets) ne doit pas être une raison pour tuer. En Alabama, un maire aurait appelé à « tuer » les homosexuels pour venir à bout de la communauté, dans un commentaire Facebook qui a rapidement été supprimé.

>> À lire aussi : Un couple gay gagne un voyage à Sainte-Lucie : un pays qui envoie les homosexuels en prison

Un maire de l’Alabama poste un statut sur Facebook qui suscite de l’intérêt

Sur les réseaux sociaux, tout peut aller si vite… Selon la chaîne de télévision WBRC, Mark Chambers, le maire de Carbon Hill, a répondu à un post Facebook qui expliquait : « Nous vivons dans une société où les homosexuels nous enseignent sur la moralité, les travestis nous enseignent sur la biologie humaine, les bébés tueurs nous enseignent les droits de l’homme et les socialistes nous enseignent l’économie » . Un post qui a fait réagir de nombreuses personnes, notamment le maire de Carbon Hill, une ville de moins de 2000 habitants. Et lorsque ce dernier commente le post, il ne faut pas longtemps aux médias et aux internautes pour réagir face à ses propos appelant à l’extermination des personnes homosexuelles.

>> À lire aussi : Une experte en sexualité Koweïtienne affirme avoir inventé un suppositoire contre l’homosexualité

Le maire prône le « massacre » des homosexuels dans un commentaire Facebook

Ce qui va mettre le feu aux poudres, c’est un commentaire que Mark Chambers aurait publié, et qui a outré la communauté LGBTQ par ses propos et une certaine incitation au meurtre : « Le seul moyen de changer cela serait d’éliminer le problème. Je sais que c’est mauvais à dire, mais sans les tuer, il n’y a aucun moyen de le résoudre » . Il n’a pas fallu longtemps à la communauté LGBTQ pour être avertie de ce commentaire, qui demande d’ailleurs au maire de rendre des comptes : « Les personnes LGBTQ sont confrontées à des niveaux disproportionnés de violence et de harcèlement dans leur vie quotidienne – un fait qui est particulièrement vrai en Alabama. Le maire Chambers doit rendre des comptes » .

Contacté par la chaîne WBRC, le maire a d’abord nié les faits, avant d’avouer que le commentaire n’aurait pas dû être public, puisqu’il était destiné à un ami. Plus tard, ce dernier a posté des excuses sur son compte Facebook : « Bien que mon commentaire ait été sorti de son contexte et ne visait pas la communauté LGBTQ, je savais qu’il n’était pas bon de dire que quiconque devrait être tué » . Oui, c’est sûr que souhaiter la mort des gens, ce n’est jamais très bon.

>> À lire aussi : « Ma mère me regarde, commence à m’insulter, me traiter de tous les noms », le témoignage éprouvant d’Anthony, victime d’homophobie familiale

En savoir plus sur : - - - - -

 
0