« Ces abrutis, on va leur casser la bouche » : un policier insulte violemment les Gilets jaunes

Samedi dernier, un policier a posté une vidéo en story Instagram en injuriant brutalement le mouvement des Gilets jaunes après une manifestation. Une enquête administrative a, depuis, été ouverte.

C’est la polémique qu’un policier aurait bien aimé éviter. Lundi 5 août, la préfecture de police de Paris a ouvert une enquête administrative, suite à la publication d’une vidéo haineuse d’un policier à l’encontre des gilets jaunes, révélée par Libération.

>>> À lire en plus : Gilets jaunes : elle quitte son mari pour un manifestant rencontré sur un rond-point

« Ça commence à défourailler là, ces abrutis de gilets jaunes, on va leur casser la bouche »

Après une manifestation des gilets jaunes, un policier d’une quarantaine d’années, au volant de sa voiture, se filme entrain de manger un plat composé de poulet et de riz et remercie les « CRS pour le repas. » Néanmoins, après ses remerciements, le policier se met alors à insulter le mouvement des Gilets jaunes : « Ça commence à défourailler là, ces abrutis de gilets jaunes, on va leur casser la bouche » ; tout en filmant ses collègues dans les rues parisiennes.

>>> À lire en plus : « Oh tête de con ! » : Un prêtre insulte Emmanuel Macron dans son église avec des Gilets jaunes

Le policier fait son mea culpa

En quelques minutes, la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux et a choqué de nombreux internautes. Après l’ouverture d’une enquête pour « manquement aux règles de la déontologie de la fonction policière«  , selon FranceInfo, le policier en question a fait son mea culpa à Libération, le 6 août : « Cette story était destinée à un copain, avec qui je discutais en privé sur Instagram. Je me suis aperçu au bout de trois minutes que je l’avais postée en public, et je l’ai tout de suite supprimée. C’est complètement débile, j’ai voulu me donner un style, je ne suis pas du tout comme ça. J’ai été con.« 

Ce dernier parle d’une vie professionnelle intense depuis plusieurs semaines : « Je sortais de 34 jours non-stop, de 6 heures du matin à 23h30. Même si ça n’excuse pas du tout ce que j’ai fait.« 

>>> À lire en plus : Des policiers distribuent des…préservatifs avec le logo de la police nationale !

En savoir plus sur : - - -

Publié par Églantine le 07 Août 2019
0