Vous rêvez de tuer votre boss ? No panic, c’est normal et on vous explique pourquoi !

 

L’écraser, l’encastrer dans un mûr, l’immoler par le feu ou encore le kidnapper et le dépecer… Voilà tant de rêves que vous avez peut-être déjà fait vis à vis de votre boss. Il vous énerve, vous mène la vie dure, mais c’est lui qui vous paye. Alors vous vous retenez… Encore et encore. Mais pour combien de temps ? En tout cas, rassurez-vous, c’est normal.

>> À lire aussi : Travailler avec un animal de compagnie ? Le secret pour booster sa productivité !

Pourquoi rêver de tuer son boss ?

Le rêve de meurtre, c’est assez fréquent. Son ex, un proche qui nous agace, un collègue ou même… Un boss. Tout le monde peut rêver de meurtre, mais sans forcément (on espère) passer à l’acte. Et presque à chaque fois, on rêve de tuer des personnes de pouvoir. Vous avez déjà rêvé de tuer votre patron ? Il y a une explication Votre boss exerce une pression dû au niveau hiérarchique qu’il exerce sur vous. Le sentiment d’infériorité face à ce dernier est indiscutable, bien que certains se rebellent. Et même si vous vous laissez faire par votre boss, votre inconscient, lui, rejette cette autorité. Alors quand vient la nuit, l’heure est à la vengeance, et votre inconscient fait remonter la colère que vous pouvez parfois ressentir envers votre supérieur hiérarchique, mais c’est également une façon de « supprimer » les sources supérieures à vous. Cela peut être aussi dû à une injustice au travail, une pression trop élevée ou une parole vexante.

crazy the office GIF

>> À lire aussi : Quatre jours de travail par semaine, et si c’était une bonne idée pour booster la productivité ?

Rêver de tuer son boss, c’est normal selon une psychologue !

On ne va pas se mentir, dans le monde du travail, tout n’est pas toujours rose ! Parfois, le ton monte, et les échanges sont tendus. Nous sommes nombreux à avoir déjà fantasmé de mettre fin aux jours de notre supérieur hiérarchique. Selon le Docteur Julia Shawpsychologue et conférencière en criminologie au Royaume-Uni, ce genre de rêve n’est pas du tout négatif. Selon elle, penser à tuer son boss permet de développer de l’empathie, qui est un sentiment positif. Penser à cette situation a de bons côtés : « Vous réfléchissez, vous penser aux conséquences, vous imaginez ce que ça pourrait engendrer d’aller jusqu’au bout » . Mais à chaque fois, vous vous résiliez. Le penser est une chose, passer à l’acte en est une autre. « Les fantasmes et les exercices d’empathie sont essentiels à la prise de bonnes décisions, particulièrement dans les situations où vous n’avez pas beaucoup de temps ». Alors, ne pensez pas que vous êtes des psychopathes qu’il faut enfermer !

Mes amis ont témoigné !

En lisant cet article, j’ai demandé à quelques amis de témoigner. Les questions basiques du genre « Mais toi, tu as déjà rêvé de tuer ton boss ?«  . Rassurez-vous, mes amis n’ont pas tous répondu positivement, notamment, car « c’est puni par la loi » ou que « c’est aussi son travail de gueuler quand ça ne va pas » . Mais d’autres m’ont avoué avoir déjà fait le rêve de tuer leur supérieur hiérarchique. « J’ai rêvé que je kidnappais mon boss, et que je l’immolais par le feu. Une autre fois, j’ai rêvé que je lui roulais lentement dessus. Après avoir réfléchi, je me suis résigné. Et puis, tout vient à point à qui sait attendre » explique un de mes amis. Et lorsque je lui demande pourquoi, ce dernier me répond que son patron « ne sait pas faire son travail . C’est certes son métier de gueuler, mais il y a aussi un respect à avoir envers les employés » . Un peu outré, je me suis dit que rêver de la mort de son boss ne pouvait pas toujours être aussi trash et sadique Eh bien si, puisqu’une autre amie m’a avoué : « Parfois, je la regardais manger, et je voulais qu’elle s’étouffe avec ses œufs durs, pour ne pas me salir les mains. Mais plus le temps passait, et plus j’avais des envies et des fantasmes de meurtre : la passer par la fenêtre et la voir se faire écraser, ou bien la passer dans un broyeur à feuilles » .

Chers patrons, la plupart de vos employés ne passeront pas à l’acte… mais attention cependant à vos arrières…

>> Test à faire : Pour quel métier es-tu fait.e ?

En savoir plus sur : - - -

Publié par Jessy le 22 Juin 2019
 
0