L’immense sarcophage construit par Bouygues et Vinci pour démanteler le réacteur de Tchernobyl est enfin terminé

Le 26 avril 1986, un accident sans précédent est arrivé à la centrale nucléaire de Tchernobyl. Le réacteur numéro 4 a augmenté de manière incontrôlée conduisant à la fusion et l’explosion du coeur de la centrale. Ce dernier a alors dégagé d’importantes quantité d’éléments radioactifs dans l’atmosphère provoquant une très large contamination de l’environnement, ainsi que de nombreux décès dus à des irradiations. A la suite de ce drame de nombreux projets on vu le jour pour tenter de limiter les radiations.

sarcophage

Image: Vinci Construction

>>> A lire aussi: Le site de Tchernobyl va-t-il devenir le nouveau DisneyLand ?

Un premier sarcophage a été construit en 1986

Finalement en 1986 la décontamination de la centrale et l’isolation du réacteur ont commencé. La solution retenue pour isoler le réacteur détruit est une imposante structure d’acier recouvrant les ruines du réacteur. La construction de ce premier sarcophage de Tchernobyl s’est déroulée de mai à octobre 1986. Mais ce sarcophage n’était qu’une solution temporaire. Construit pour une durée de 30 ans, il fallait une solution à long terme. Alors, En 1992, L’Ukraine lance un concours d’idées international: Comment mettre en sécurité le site de Tchernobyl ?

Campenon Bernard SGE remporte le concours et propose un projet de confinement du réacteur

Le 18 juin 1993 Campenon Bernard SGE qui deviendra Vinci Construction Grand Projet en l’an 2000 est déclaré vainqueur. Sa proposition, nommé « Résolution » prévoit de confiner l’ensemble du réacteur accidenté et de son sarcophage d’origine pour le démanteler. Cette offre était la seule à avoir prévu un financement pour le projet.

Après plusieurs recherches, c’est la forme d’un arche qui a été retenue pour réaliser le projet. Cette solution est unique au monde par sa taille et ses nombreuses innovations. Elle pèse 3,5 fois le poids de la tour Eiffel et peut abriter la taille du stade de France ou la statue de la liberté. Cette structure métallique mobile et la plus grande au monde.  Après plusieurs années de délibérations c’est le groupe Novarka qui est composé des géants du BTP  français Bouygues et Vinci qui hérite du projet.

Sarcophage Tchernobyl

Image: Vinci Construction

>>> A lire aussi: Chernobyl : Avec la série à succès, les Instagrammers envahissent les lieux de la tragédie

La centrale de Tchernobyl sera confinée pour les 100 prochaines années

Le chantier débute alors en 2009. Plus de 10 000 employés ont été nécessaires pour ériger l’énorme structure de 36 000 tonnes et faisant 100 mètres de haut pour 162 mètres de long. Bien évidemment les normes de sécurité ont été drastiques et l’ouvrage à été conçu pour éviter l’exposition aux radiations et garanti une enceinte hermétique pour les 100 prochaines années. Elle est aussi résistante aux événements climatiques divers tels que des tremblements de terre, des tornades ou des températures extrêmes.

Pour financer ce projet titanesque les équipes de Novarka ont pu compter sur la Banque Européenne pour la Reconstruction et la communauté internationale. Maintenant que l’arche est construite et mise en place c’est une nouvelle mission qui commence. Les employés doivent confiner les matières radioactives toujours présentes sur le site afin de pouvoir consolider le premier sarcophage pour finalement démanteler le réacteur numéro 4. Cette tâche s’avère être la mission la plus périlleuse et la plus longue.

>>> A lire aussi: Que sont devenus les chiens oubliés de Tchernobyl ?

En savoir plus sur : -

Publié par Delphine le 15 Juil 2019
0