Tibo InShape, le youtubeur controversé, payé 20 000€ par l’État pour promouvoir le SNU

 

L’État a créé une nouvelle polémique en payant des youtubeurs, dont le controversé Tibo InShape, jusqu’à 20 000€ pour faire la promotion du Service National Universel.

Quand l’État veut parler aux « d’jeunes »

D’ici quelque temps, le Service National Universel (SNU) sera obligatoire pour tous les jeunes ayant fini leur année de 3ème. Ces deux semaines remplacent le service militaire et la journée d’appel. Pour commencer à motiver les adolescents, le gouvernement a mis en place une grande campagne de communication. Pour cela, l’État a fait appel à différents youtubeurs : Sundy Jules, Enzo tais-toi et Tibo InShape.

L’opération a beaucoup surpris leurs abonnés qui n’ont pas forcément compris l’angle choisi, spécialement pour les deux premiers cités. Pour Tibo, spécialisé dans le sport et le fitness, la vidéo a été mieux reçue puisqu’il est engagé depuis longtemps sur le projet. Il a même participé au SNU en Guyane pendant deux jours aux côtés de Gabriel Attal, le secrétaire d’État auprès du ministre de de l’Éducation nationale. Mais alors pourquoi cette campagne fait-elle polémique?

>> À lire aussi :  Tibo InShape : il filme un cadavre dans sa dernière vidéo, les internautes sous le choc

Jusqu’à 20 000€ pour une publicité cachée de Tibo InShape

De nombreuses personnes se sont plaintes du côté « propagande » de la campagne. En effet, on ldécouvre ces youtubeurs tous emballés par le sujet même s’ils n’en avaient jamais parlé auparavant. De plus, un langage « jeune » est utilisé pour parler d’un acte citoyen. Et enfin c’est surtout la rémunération des youtubeurs qui choque. Certains auraient été payés 20 000€… avec l’argent du contribuable. C’est le magazine Slate qui a dévoilé le montant en se basant sur d’autres vidéos du même type où Tibo avait été rémunéré. Sur les réseaux sociaux, les réactions n’ont pas tardé à se faire entendre. Les Français ont exprimé leur énervement via des tweets incendiaires. De plus, sur les story Instagram des influenceurs, la mention « publication commerciale » n’était pas présente. En revanche, elle l’était sur la vidéo de Tibo InShape (pendant 20 secondes au tout début). Il indiquait également qu’il avait été invité par Gabriel Attal.

scandale SNU Tibo InShape

Captures d’écran des storys Instagram de Tibo InShape (à gauche) et Sundy Jules (à droite)

>> À lire aussi : Jugée sexiste, la vidéo de ce célèbre Youtubeur fait scandale !

Tibo InShape au coeur de la polémique

Le gouvernement est donc directement impliqué dans l’affaire. Aux montants payés, s’ajoute la réputation douteuse de certains influenceurs. Par le passé, Tibo Inshape avait été accusé de racisme. En effet, des captures d’écran avaient été diffusées sur lesquelles ont pouvait par exemple lire : « Des fois quand je suis énervé, je m’amuse à jeter des côtes de porc sur des musulmans quoi, c’est cool, ils brulent » . Beaucoup considèrent que ce n’est pas le meilleur exemple pour la jeunesse. De nombreux internautes déplorent également que l’État n’ait fait appel qu’à des hommes pour sa campagne : aucune influenceuse dans le lot. Pourtant, les filles sont aussi concernées par le SNU. De nombreux internautes ne comprennent également pas l’intérêt de cette campagne de communication. Influenceurs ou pas, dans quelque temps le SNU sera obligatoire pour tous.

Tibo InShape SNU

Les messages postés entre 2009 et 2012 par Tibo InShape sur son compte Facebook privé.

>> À lire aussi : Un ancien acteur porno au ministère de la Culture ? Un choix qui fait beaucoup parler…

En savoir plus sur : - -

Publié par Constance le 18 Juil 2019
 
0