Stationnement : le nouveau système n’est pas fiable et peut vous coûter beaucoup d’argent !

En 2018, le PV de stationnement est remplacé par les forfaits post-stationnement (FPS). Depuis, des automobilistes reçoivent de nombreuses amendes de manière abusive et sans raison. Il a été découvert que le système de verbalisation a des failles menant la vie dure aux victimes qui perdent beaucoup d’argent.

Voiture "scanneuse" de stationnement

©Moovia

>>> À lire aussi : Attention aux tracts qui circulent sur ces « nouvelles amendes au volant »

Le nouveau système de stationnement

Ce nouveau système de verbalisation embarqué est mis en place grâce à des voitures « scanneuses ». Ces dernières sont équipées de caméras et se chargent de scanner les plaques d’immatriculation pour les comparer aux données des parcmètres. Le but est d’éradiquer les problèmes de stationnement en mettant en place une surveillance constante des voitures stationnées.

Problème, le scanner connaît quelques failles. Il ne peut pas prendre en compte plusieurs paramètres pour le moins importants. Par exemple, il ne détecte pas les places handicapées ni la « carte mobilité inclusion ». Posée sur le pare-brise, elle garantit la gratuité de la place et est donc inéligible aux amendes. De fait, de nombreuses contraventions sont attribués à tort provoquant un bon du taux de contestation.

>>> À lire aussi : Les gendarmes de l’Oise nous donnent une astuce géniale pour ne plus jamais payer d’amende à cause d’un excès de vitesse…

Contester son amende de stationnement : un enfer

Les automobilistes victimes d’amendes attribuées à tort ne sont pas sorties d’affaire ! Il leur faut d’abord régler les FPS indus, puis contester l’amende sous 30 jours maximum. Au-delà, le dossier est refusé car considéré « incomplet » comme 95% des dossiers à ce jour.

Une injustice que dénonce un jeune homme sur TF1 qui vit l’enfer avec ce nouveau système de stationnement. Vendue depuis 2 ans, sa voiture a reçu pas moins de 30 amendes d’une valeur de 3500€. Un problème administratif qui lui coûte cher étant donné que la somme a été saisie par le Trésor Public directement sur son compte malgré ses contestations. Il s’est avéré qu’elles étaient non valables puisque le conducteur n’avait pas réglé les FPS indus… À ce jour, aucun moyen n’a été mis en place pour régler cette injustice.

>>> À lire aussi : Un nouveau type de radar débarque en France et ne va pas du tout vous plaire !

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Justine le 24 Fév 2020
0