Tatouage: Laissez vous tenter par le tatouage végan

Ces dernières années les consommateurs ont vu fleurir moult alternatives vegan pour les encourager à mieux consommer. Le secteur de l’agroalimentaire a été le premier à lancer la tendance avec l’arrivée des steaks végétaux ou l’apparition de restaurants spécialisés dans l’alimentation végétale. Vient ensuite le domaine du textile avec les petites marques qui se focalisent de plus en plus sur une fabrication « clean ». Les friperies sont elles aussi très prisées des jeunes et moins jeunes qui désirent adopter un nouveau mode de consommation. Mais cette fois c’est une toute autre branche dont il est question. En effet, il existerait une alternative vegan au tatouage. Il est donc désormais possible de se faire tatouer en évitant tout acte de cruauté envers les animaux.

Le tatouage vegan

A lire aussi: Découvrez la signification de vos tatouages préférés !

Des substances d’origine animale dans nos tatouages

Mais pourquoi parle-t-on de tatouages végans? Beaucoup d’entre vous ignorent certainement que l’encre utilisée pour réaliser ces jolis dessins que l’on adore exhiber devant les copains, peut contenir des substances animales. Certaines encres utilisées pour réaliser les tatouages, notamment les encres industrielles, contiennent des substances animales. Cependant il est important de noter que deux des principales marques utilisées par les professionnels sont dores et déjà végans.

Aujourd’hui en France plus de 2 millions de personnes se définissent comme étant véganes selon un sondage Harris Interactive réalisé en 2017. Alors hors de questions pour eux de se faire tatouer avec des encres contenant de la glycérine, du charbon d’os ou de la peau de lapin. Pour les autres, cela relève d’un simple choix. Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience? Opter pour le tatouage végan relève de la lutte contre la violence animale. Car oui, les produits utilisés par votre tatoueur peuvent avoir été testés sur les animaux.

Des alternatives qui évitent la souffrance animale

La seule manière de s’assurer qu’un tatoueur utilise bien une encre végane reste encore de le lui demander directement en arrivant. Il peut cependant arriver que certains en utilisent sans même s’en rendre compte. Si vous êtes végan, pensez bien à vous renseigner sur la composition de votre stencil, car lui aussi peut contenir des substances animales. Pour le fabriquer, on utilise de la lanoline ou « cire de laine » qui provient des animaux comme le mouton. Mais il existe des alternatives végans.

Certains salons se spécialisent peu à peu dans le véganisme. L’express nous rapporte l’exemple de Melinda Fugu un jeune tatoueuse basée à Marseille qui se proclame « vegan-friendly« . Elle n’utilise que des produits végans dans son salon. Le seul qui déroge à la règle est le désinfectant puisque jusqu’à maintenant aucune alternative réglementée n’a été trouvée. De plus en plus de structure de ce type émergent dans nos villes. Les professionnels font ce choix par conviction personnelle ou simplement pour des raisons éthiques.

Prenons le cas d’Emily rapporté par nos confrères de Vegan.magazine. La jeune femme possède un salon certifié végan, mais ne l’est pas elle-même. « Ça peut paraître paradoxal, je fais du tatouage végan mais je ne le suis pas. Je n’ai pas envie de mentir à mes clients. Je peux aussi être contre la torture des animaux pour tester mes produits: je veux pas utiliser ce genre de chose chez moi ou pour mon travail. […]  C’est pour ma conscience personnelle. Et j’ai envie de travailler comme ça et pas dans la souffrance d’un animal. » explique-t-elle.

Une expérience similaire

Et que les fans de l’art du tatouage se rassurent, l’utilisation d’encre végane n’altère en rien la qualité du tatouage. Selon la plupart des tatoueurs interrogés par l’Express, les clients leurs font de bon retour même après une longue période. « Nous avons eu de bon retours sur la durabilité de nos encres. Les pigments restent denses, ne s’estompent pas et la teinte reste constante même après la cicatrisation. » ont assuré Kalaxa et Louve du studio Karbone. Ainsi les produits naturels peuvent eux aussi assurer un résultat totalement satisfaisant.

Pour ce qui est du coût, eh bien ils restent le le même que ceux des tatouages non-végans. Les artistes spécialisés dans le tatouage végan ont pour objectif d’aligner leurs prix sur ceux de leurs confrères. Ainsi la clientèle n’est pas perdante, même si pour se procurer les produits le tatouer doit débourser un peu plus. Alors après ces explications, vous sentez-vous prêts à opter pour une l’alternative végane?

A lire aussi: Le véganisme pourrait-il nous permettre de lutter contre la prolifération des épidémies ?

Source: Terrafemina

En savoir plus sur : - -

Publié par Elodie le 05 Juil 2020
0