Arrestation de Hugo Lloris : Le défenseur belge du PSG, Thomas Meunier trolle le gardien français, et c’est hilarant !

Le gardien de l’Equipe de France championne du monde en Russie cet été passe des jours moins joyeux ces temps-ci. En effet, Hugo Lloris s’est fait arrêter en état d’ivresse au volant de sa voiture. Le Belge Thomas Meunier, adversaire en demi-finale lors de la coupe du monde notamment, a réagi avec humour à l’arrestation du français.

 

Thomas Meunier trolle Hugo Lloris sur Twitter

Le capitaine du club anglais de Tottenham et de l’Equipe de France est actuellement en pleine tourmente après sa conduite en état d’ivresse. Pour rappel, Hugo Lloris est un joueur réputé pour avoir une hygiène de vie impeccable et il ne boit que très rarement de l’alcool. Adversaire de l’Equipe de France en demi-finale, la Belgique comptait notamment le défenseur du Paris-Saint-Germain Thomas Meunier dans ses rangs. Ce dernier est un grand habitué de Twitter. Il se distingue souvent par ses tweets et ses nombreuses déclarations.  Cette fois, il a tenu a réagir après l’arrestation du portier français avec une petite blague bien placée. Thomas Meunier a le sens de la dérision, c’est le moins que l’on puisse dire. Ce 24 août, le défenseur Belge a réagi en tweetant : « J’espère au moins que c’était à la bière belge… Tout est pardonnable à ce moment-là ». Le tweet a eu un succès fou ! En effet, il comptabilise aujourd’hui plus de 7 700 retweets et plus de 22 000 likes, rien que ça !

 

Le capitaine des Bleus s’est rapidement excusé

Hugo Lloris a tenu à s’excuser après son arrestation pour que l’affaire ne prenne pas une ampleur trop importante. Même si l’histoire est loin d’être refermée, le gardien de but de 31 ans a déclaré : « Je tiens à m’excuser de tout coeur auprès de ma famille, du club, de mes coéquipiers, du manager et de tous les supporters. L’alcool au volant est totalement inacceptable, j’assume l’entière responsabilité de mes actes et ce n’est pas l’exemple que je souhaite donner. » De quoi mettre fin à l’affaire ? Rien n’en est moins sûr.

 

En savoir plus sur : - - - - - - - - -

Publié par Curtis Macé le 27 Août 2018
0