Une joueuse de foot transgenre est interdite de match en ligue féminine ! (vidéo)

Hannah Mouncey est une joueuse de football professionnelle australienne de 27 ans. Malheureusement pour elle, elle ne pourra pas jouer dans le club national qu’elle convoitait pour la saison prochaine. La AFL, la Ligue de football australienne, refuse qu’elle participe au championnat de la ligue nationale féminine, à cause de « sa force, son endurance et son physique » particuliers, liés au fait qu’elle soit transgenre.

 

Elle doit abandonner son rêve d’évoluer en Ligue féminine

Hannah Mouncey a autrefois joué au handball dans des clubs masculins, avant de faire sa transition, il y a deux ans. La sportive d’1m88 a déjà joué 8 matchs depuis le début de la saison et a déjà marqué 17 buts pour son club d’Ainslie, dans la Ligue régionale féminine de Canberra. Des performances qui remettent en doute son équité de continuer à évoluer en ligue féminine et de pouvoir monter en national. Pourtant, d’après les tests de contrôle à la testostérone, elle entre parfaitement dans la limite qu’a imposé le Comité olympique et l’AFL pour les sportifs transgenres.

 

Il y a une inégalité physique

Lee Gaskin, un journaliste travaillant pour l’AFL a justifié cette décision à la presse : « L’inégalité physique est trop significative et lui donnerait un avantage considérable ». Par conséquent, elle ne peut plus jouer dans un club qui participe à des matchs de l’AFL. Elle peut néanmoins continuer à jouer dans d’autres ligues féminines qui existent dans le pays. Elle restera donc dans son club régional d’Ainslie l’année prochaine, dans la région de Canberra.

 

Des consignes de jouer dans la retenue

Son cas pose tout de même question quant à la réglementation existante envers les joueurs et les joueuses transgenres. Elle aurait aussi reçu des recommandations récemment, comme « Retiens-toi pour ne blesser personne » ou « Combien mesures-tu ? Tu devrais faire attention ». Pourtant, comme le rappelle Hannah, elle est aussi fragile que toutes les autres puisqu’elle a récemment souffert d’une côte cassée.

 

Images : Facebook, Twitter et YouTube de Hannah Mouncey

Publié par Nicolas F le 20 Oct 2017
 
0