Ce voleur a dû regretter de s’en prendre à cette championne d’UFC

Alors qu’elle attendait simplement son Uber, Polyana Viana se fait accoster par un voleur qui tente de lui dérober son téléphone. Visiblement, il ne savait pas qui était la jeune femme sinon il aurait sûrement renoncé. Qui est-elle ? Une combattante UFC qui ne se laisse pas faire puisqu’elle l’a très rapidement neutralisé avant de le remettre à la police. Fallait pas la chercher.

 

polyana viana

Crédits : Polyana Viana

 

Cette championne MMA maîtrise son voleur en attendant la police

L’histoire se déroule à Jacarepagua, un quartier de Rio de Janeiro. L’athlète brésilienne attend son Uber quand un homme s’approche pour lui demander l’heure. Une fois renseigné, il ne s’en va pas, Polyana sait qu’il va se passer quelque chose, alors elle range son téléphone. « Donne moi ton téléphone. N’essaie pas de réagir car je suis armé. » lui indique le voleur avant de mettre la main sur ladite arme. Malheureusement pour lui, la championne UFC voit que c’est trop mou pour être un pistolet.

 

>> A lire aussi : UFC 2018 : il inflige un KO surpuissant à son adversaire en moins de 2 minutes avec un « uppercut de l’Enfer » (vidéo)

 

« Il était très près de moi. Donc je me suis dit que si c’est un pistolet, il n’aurait pas le temps de le sortir. Donc je me suis levé et lui ai mis deux coups de poing et un coup de pied » explique-t-elle à MMA Junkie. L’homme s’effondre et Polyana le maîtrise avec un étranglement avant de l’asseoir sur un muret et d’attendre l’arrivée de la police. Il s’est d’ailleurs avéré plus tard que le monsieur venait tout juste d’être relâché et que son arme était… en carton.

Il n’aurait pas dû s’attaquer à Polyana Viana, championne de MMA

 

La police a été contactée par les passants pendant que Polyana réglait l’affaire. Quand les officiers sont arrivés ils ont ensuite emmené le malfrat à l’hôpital car il présentait de sacrés hématomes au visage. La championne UFC confesse de son côté être restée très calme pendant l’incident car le voleur n’avait pas essayé de répliquer à ses coups. « Puisqu’il a pris les coups très rapidement, je pense qu’il a pris peur » déclare Polyana Viana. Et elle a sûrement raison car les coups ont laissé une belle marque sur son visage. Le président de l’UFC, Dana White, a partagé sur ses réseaux une photo où l’on peut apercevoir les blessures du voleur. Le tout accompagné du hashtag #badfuckingidea. Et sur ce point-là, on ne peut que lui donner raison.

En savoir plus sur : - -

Publié par Axel le 09 Jan 2019