Cette entreprise propose de récupérer la peau tatouée des personnes décédées

Michael et Kyle Sherwood ont mis au point une technique d’embaument qui permet de garder un souvenir intime des défunts. Le père et le fils proposent aux clients de leur entreprise de pompes funèbres de garder les tatouages des personnes décédées. En découpant puis en traitant la peau, la famille peut récupérer les tatouages et les exposer. Regardez le résultat en vidéo.

> À lire aussi : Cette société transforme les cendres d’un proche en vinyle

Ces thanatopracteurs conservent la peau et les tatouages des défunts

L’embaumement est une affaire de famille chez les Sherwood. Michael et Kyle, père et fils, ont mis au point une technique de traitement de la peau, qui permet de conserver de la peau humaine pendant des années, un peu comme on aurait une carpette en peau de vache dans son salon. « Le père d’un de mes amis m’a dit qu’il aurait aimé garder les tatouages de son fils », raconte Kyle, interrogé par la chaine d’informations 9 News. Comme il était « l’ami qu’on appelle lorsqu’on a des questions en rapport avec la mort », ce papa désespéré est venu vers lui pour lui demander s’il avait une solution. C’est alors qu’il s’est renseigné sur les techniques de conservation de la peau.

> À lire aussi : Une veuve fait écorcher son mari, pour décorer les murs de sa peau tatouée

Une fois traitée la peau peut être exposée, pendue à un mur

Kyle et son père, qui travaillent comme thanatopracteurs, ont élaboré cette technique particulière pour répondre à la demande de leur ami. Ils ont ensuite compris qu’il y avait une véritable demande pour ce genre de services, et ils ont lancé la société Save My Ink Forever. Il y a des conditions à remplir pour pouvoir accrocher la peau d’une personne aimée à son mur. Il faut que la peau soit prélevée au plus tard 72 heures après la mort. Aux États-Unis, il est fréquent d’exposer le défunt dans un cercueil ouvert, c’est pourquoi la procédure doit se faire juste avant l’enterrement pour ne pas altérer la vision du défunt lors de son exposition. Le processus de conservation dure environ 4 ou 5 mois. Après ce temps, la famille peut récupérer le tapis de peau et peut l’exposer comme il l’entend. Kyle se veut rassurant quant aux motivations derrière cette pratique qui peut sembler étrange ou glauque. « On essaie simplement d’aider les familles en deuil et de respecter les dernières volontés. Le but n’est pas de créer un freak show ».

> À lire aussi : Comment prendre soin de son tatouage ?

Crédits : savemyink.tattoo

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 14 Sep 2019
0